ZEROSECONDE.COM: Les transhumains (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Les transhumains

Dans son livre Une brève histoire de l'avenir Jacques Attali raconte la fabuleuse histoire du prochain siècle. Un passage m'a intéressé, parmi des dizaines d'autres. Il me semble que cette citation fait partie du présent et qu'elle décrit ce qui se passe dans la blogosphère.
«Alors que, dans le monde de la rareté, c'est-à-dire dans le marché, autrui est un rival (l'ennemi qui vient disputer les biens rares, celui contre qui se construit la liberté et avec qui il ne faut partager aucun savoir), l'autre sera d'abord pour le transhumain le témoin de sa propre existence, le moyen de vérifie qu'il n'est pas seul. L'autre lui permettra de parler, transmettre, se montrer généreux, amoureux, de se dépasser, de créer plus que pour ses propres besoins et plus que pour ce qu'il croit capable de créer. L'autre lui permettra de comprendre que l'amour d'autrui, et donc d'abord de soi-même, est la condition de la survie de l'humanité.

Les transhumains mettront en place, à côté de l'économie de marché où chacun se mesure à l'autre, une économie de l'altruisme, de la mise à disposition gratuite, du don réciproque, du service public, de l'intérêt général. Cette économie que je nomme «relationnelle» n'obéira pas aux lois de la rareté : donner du savoir n'en prive pas celui qui le donne. [...]

Les transhumains formeront une nouvelle classe créative, porteurs d'innovations sociales et artistiques et non plus seulement marchandes.

Jacques ATTALI, Une brève histoire de l'avenir, Fayard 2006 P.273-274
On dirait que ce qui se construit dans la blogosphère est une amorce de ce que les transhumains d'Attali souhaitent bâtir.

Yann Leroux a laissé entrevoir, à mon avis, une telle émergence quand il parle sur son blogue du choc que produisent les techniques numériques.

«Nous sommes aujourd’hui au bout de quelque chose et les ordinateurs y ont leur rôle. Après avoir prolongé tous nos corps dans nos outils, nous avons fini par jeter notre système nerveux “comme un filet sur l’ensemble du globe” (McLuhan, Comprendre les médias). La dématérialisation portée par cette technique apporte et traduit des changements profonds dont nous ne percevons que les prémisses.»

Yann Leroux, La plume est une vierge, posté le 11 juin, 2010 sur Psy et geek

3 commentaires:

mercredi, juin 16, 2010 2:45:00 AM Gérard Foucher a dit...

Excellente citation, merci Martin. ça me rappelle le point oméga de Teilhard.
Amitiés.
Gérard Foucher

dimanche, juin 20, 2010 6:44:00 AM Jean-Philippe a dit...

Excellent passage merci beaucoup ! Les transhumains d'Attali, c'est un peu comme le flux de Crouzet et ceux que je me permets de définir comme les Hommes fluides. Des noms différents - il doit y en avoir d'autres - mais un but similaire de partage et de respect en petites unités souples. Un peu comme jusqu'il y a à peu près 10000 ans. ;)

lundi, juin 21, 2010 9:17:00 AM Martin Lessard a dit...

Jean-Philippe, qu'importe le nom, finalement, il y a une façon (il doit y avoir une façon) de vivre autrement et la mise en réseaux des individus du monde entier --potentiellement le monde entier-- débouche nécessairement sur ça...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.