ZEROSECONDE.COM: Dé-JOBSisation accélérée d'Apple? (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Dé-JOBSisation accélérée d'Apple?


Ça reste des rumeurs, mais des rumeurs très insistantes, sauf que là, Bloomberg vient de mettre sa crédibilité en jeu en annonçant que Apple va bel et bien lancer un mini-iPad. 

Le blogue de Benoît Descary, l'endroit de choix pour se tenir fermement au courant des nouveaux dans le milieu des nouvelles technologies, souligne ce matin que l'agence de presse spécialisée se base sur pas moins de quatre sources pour affirmer que la rumeur est vraie.

L’iPad Mini aurait un écran de 7.85 pouces (contre 9,7 pouces pour le "grand" iPad). Il vient concurrencer le Nexus 7 sortie en début d'été et le Kindle Fire (la version 2, qui est supposée sortir bien tôt) sur le marché des liseuses évoluées que sont les petites tablettes.

Mais les rumeurs sont des rumeurs et les seuls à pouvoir lever le voile restent en premier lieu Apple.

À moins que la compagne soit derrière les "fuites" pour tester le marché et que nous sommes fasse à une intoxication. Mais l'intensité actuelle des rumeurs ressemble trop à celle qui précédait le lancement initial du iPad (qu'on appelait iSlate à l'époque).

La vraie nouvelle

Moins d'un an après la disparition de Steve, Tim le nouveau PDG irait à l'encontre de ses dernières volontés ? Steve avait réaffirmé fermement qu'il n'irait jamais vers des ipads plus petits!

Mais la demande me semble être du côté des petites tablettes en ce moment. Le marché est chaud. Il est donc tentant pour Apple de proposer cette liseuse évoluée.

Par contre, ça me semble être un drôle de geste de leur part: Apple suit le marché!?! Ce n'est pas l'Apple que je connais que j'ai bien voulu me faire croire.

C'est plutôt ça la vraie nouvelle à mon avis. Ce mini-ipad est un symptôme d'une dé-JOBSisation accélérée de la compagnie...

Déjà qu'en début d'été Apple avait tenté de s'extraire de contraintes environnementales et que, sous la pression populaire, la compagnie a reconnu son erreur! Même au pire temps de la crise des antennes du iPhone 4, Steve ne s'était jamais excusé. Il avait donné des cadeaux, il s'était expliqué, mais il n'avait pas avouer avoir fait "une erreur".

Avec le récent succès judiciaire contre Samsung, Apple se tient-elle maintenant du côté du conservatisme et délaisse l'innovation?

3 commentaires:

vendredi, août 31, 2012 2:53:00 PM bdescay a dit...

Salut Martin,
En fait, Steve Jobs a toujours affirmé le contraire de ce qu'Apple concoctait réellement. En 2003 il a affirmé qu'il n'y aurait pas d'iPod vidéo. Il a aussi affirmé qu'Apple ne travaillait pas sur des projets de téléphones intelligents et de tablette.

Je pense que cette entreprise attend surtout qu'une technologie soit en phase avec leur marché avant de la commercialiser.

Source: http://www.wired.com/gadgetlab/2010/02/steve-jobs/

samedi, septembre 01, 2012 1:49:00 PM Anonyme a dit...

S. Jobs n'a jamais eu peur des contradictions, et comme mentionné ci dessus à souvent dit le contraire de ce que la compagnie préparait en cachette.

Un iPad mini pourrait être un nouveau type de terminal, n'offrant pas les qualités d'un iPad, mais pouvant devenir une plateforme de jeu tout à fait attirante: avec un prix en retrait par rapport au iPad, il pourrait être enfin, la chose qui remplacerait les consoles DS avec leur jeu hors de prix. Et puis j'suis tanné de me faire prendre mon iPad par mes enfants... Il est temps qu'ils se trouvent un iPad mini !
Fabrice.

lundi, septembre 03, 2012 12:37:00 PM Martin Lessard a dit...

Fabrice, Benoît, je crois que je dois me faire à l'idée que vous avez probablement raison. Et l'argument du iPad mini pour les enfants est suffisamment convaincant (j'y avais pensé pour le nexus 7...)

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.