ZEROSECONDE.COM: Citation chirurgicale (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Citation chirurgicale

(An english translation can be retreived on my English blog)

Je rêve depuis longtemps de citer une page web de façon "chirurgicale", c'est à dire non pas seulement "citer" la page web (son url) mais bien exactement le passage en question. J'ai trouvé un moyen.

Par exemple dans un récent billet j'ai fait référence aux "demandeurs de connaissances" sur un billet de Mario Asselin. Si vous cliquez sur le lien, vous tombez sur son permalien.

Bien.

Sauf que Mario étant particulièrement en forme, vous aurez trois écrans de texte bien serrés à vous taper pour retrouver pourquoi je cite sa page sous le terme "demandeurs de connaissances".

Le titre de son billet ni fait ni référence au terme, ni ne décrit le concept. Il parle davantage des compétences pour la vie que peut développer un cyberportfolio pour ces "demandeurs de connaissances".

Ma citation aurait besoin d'être plus précisément retrouvée. Non pas que le texte ne soit pas intéressant (au contraire) mais parce que je cherche dans un premier temps à préciser que le terme "demandeurs de connaissances" et que ce terme doit s'entendre dans le sens évoqué dans le cadre du billet de Mario. Car pour bien me faire comprendre, j'aimerais pointer, je dirais même surligner, le passage cité (pour mes lecteurs et moi-même) afin d'offrir un contexte lors de la lecture ou de la validation de la source.

Hé bien, ceux qui se sont rendu à ce paragraphe seront peut-être heureux d'apprendre que j'ai trouvé un moyen de le faire (à moins que je ne sois le dernier des abrutis à avoir compris comment le faire). Je n'ai rien inventé, seulement utilisé autrement un outil existant... (Comme je vante les mérites de l'ouverture sur le réseau, il m'apparaissait normal de 'détourner' un outil existant pour répondre à mon besoin.)

Je peux maintenant surligner sans trop d'effort des passages entiers des liens que je propose pour le plus grand plaisir de mes lecteurs.

Je profite de la fonction cache de Google.

Il faut attendre premièrement que Google indexe la page. Puis vous cherchez la phrase (entre guillemets) qui correspond à votre citation.

Dans la page résultat de Google, à moins d'être malchanceux, vous trouvez votre lien. Cliquez sur le lien cache. Et voilà. Il ne cous reste plus qu'à faire un hyperlien vers cette cache

Par exemple si je fais référence à l'autorité cognitive, je ne tiens pas à ce que vous ayez à parcourir tout mon billet pour retrouver la définition. Je passe par la cache. En cliquant sur ce lien vous tombez sur la page en cache sur les serveurs de Google. L'avantage c'est que les mots clefs recherchés sont surlignés!

Je ne sais pas comment encore indiquer que le lien pointe vers la cache et non la page originale.

Voici une proposition:

"La définition de Wilson de l'autorité cognitive (version surlignée) comporte ..."

Dans la mesure du possible je vais tenter d'utiliser ma citation chirurgicale si le besoin se fait sentir. Ce n'est pas à tout épreuve, mais ça facilite grandement la "traçabilité" de l'information...

Mise à jour 3 juin:
Aurel propose une extension pour Firefox qui permet de faire des citations chirurgicales avec GreaseMonkey et le script Ahoy.
Hubert signale un serveur qui permet de faire des citations par paragraphes.

8 commentaires:

dimanche, mai 29, 2005 10:38:00 AM Aurélien a dit...

Je pense depuis longtemps a cette fonction... Ca devrait être une fonction standard des navigateurs: on sélectionne un bout de text, click droit=> générer lien et ça nous crée un lien spécial qui mettrais en valeur un bout de texte sur la page... En attendant je me demande si un peu de "magie" avec greaseMonkey ne pourrait pas faire l'affaire...

lundi, mai 30, 2005 9:55:00 PM Martin Lessard a dit...

GreaseMonkey, si je ne me trompe pas, c'est local, non? Comment faire pour que tu puisses offrir cette sélection aux autres?

En fait, il y devait exister une fonction wiki dans les blogs, mais limité à ceci: on peut ajouter des ancre A NAME dans le code sans modifier le contenu. Un genre de folksonomy, de tags de micro-contenu où l'on pourrait identifier non pas un URL mais bien une partie du contenu... ;-)

mardi, mai 31, 2005 1:28:00 AM Aurélien a dit...

Il faudrait que les personnes qui veulent "voir" ces liens spéciaux installent un script greaseMonkey dans leur navigateur. La solution n'est bien sûr pas idéale.

mercredi, juin 01, 2005 3:10:00 AM hubert guillaud a dit...

GreaseMonkey n'est pas que "local"... Et un script pourrait certainement permettre de faire cela...

Il existe néanmoins au moins 2 autres méthodes. Les scientifiques prennent l'habitude de compter les numéros de paragraphes voir le nombre de mots et de les indiquer... Ce n'est pas très pratique à l'usage, mais ça reste efficace et permet de localiser précisément une citation.

Enfin, il existe certainement des petits outils. En voici un repéré récemment, mais il y en a certainement d'autres.

mercredi, juin 01, 2005 9:20:00 AM Martin Lessard a dit...

Hubert, la 'granular addressability' de PurpleSlurpe est intéressante. Il se limite au paragraphe, mais par contre pas besoin d'attendre que Google la prenne dans sa cache. C'est bien.

samedi, juin 11, 2005 9:09:00 PM Jean Trudeau a dit...

Piggy Bank ne serait-il pas une autre solution? (J'avoue cependant que je n'y comprends rien...)
http://simile.mit.edu/piggy-bank/index.html

dimanche, juin 12, 2005 3:39:00 AM Martin Lessard a dit...

Jean, Piggy Bank permet de faire l'amalgame de données se trouvant sur divers serveurs. Par exemple : quand tu trouves un lieu sur Google Maps, tu souhaiterait avoir la carte du métro le plus proche, mais pour ça tu dois aller sur un autre serveur. Piggy Bank propose de rendre l'amalgame plus transparent.

dimanche, juin 12, 2005 3:40:00 AM Martin Lessard a dit...

J'ai testé PurpleSlurpe et il bousille les accents pour les textes en français...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.