ZEROSECONDE.COM: PRISM: Microsoft collabore avec la NSA (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

PRISM: Microsoft collabore avec la NSA

Terribles moments pour Internet. Il rime maintenant et pour toujours avec espionnage et fin de la vie privée en ligne. Pour les générations à venir le mail, cloud, le web 2.0 ne signifieront plus qu'inconscience, naïveté et viol des foules numériques.


Les dernières révélations de Snowden exposent davantage les liens, forcées ou volontairement, entre la Silicon Valley et le gouvernement Obama. Et parmi les coupables, il y a les témoins impuissants et ceux qui participaient au crime en tenant les mains de la victime.

Comme Microsoft

On a appris aujourd'hui par The Guardian que Microsoft a collaboré étroitement avec les services de renseignement américain pour permettre d'intercepter les communications des utilisateurs, et ce même s'ils utilisaient le chiffrement propre de firme

Plus les jours passent, plus on se demande même pourquoi Edward Snowden a gardé si longtemps pour lui toutes les horreurs qu'on apprend sur l'étendue de l'espionnage.

Il est impossible, je dis bien impossible, que quelqu'un puisse encore penser qu'Internet n'est pas une simple boite aux lettres directement connectée avec les services secrets américains. Les Américains, mais les autres aussi. Britannique, Français a-t-on appris. Même l'Allemagne défend le principe de l'espionnage en démocratie. Tous les Européens, en fait. Et le Canada? Il cache encore bien son jeu.

Et bien naïf celui qui pense le contraire: nous espionner tout le temps, par tout le monde.


Pour revenir à Microsoft, les documents de Snowden montrent que:
  • Microsoft a aidé la NSA à contourné son propre système cryptage pour intercepter des conversations à travers son portail Outlook.com
  • L'agence avait une "pre-encryption stage access" aux courriels envoyés sur Outlook.com et Hotmail;
  • Microsfot a travaillé avec le FBI en 2013 pour permettre à la NSA d'accéder facilement au service d'infonuagique SkyDrive (250 millions d'utilisateurs à travers le monde);
  • Microsoft a également travaillé avec le 'Data Intercept Unit' du FBI pour les aider à comprendre les enjeux potentiels entourant une fonction dans Outlook.com qui permet aux utilisateurs de créer des alias de comptes courriels;
  • En juillet 2012, soit neuf mois après que Microsoft ait acheté Skype, la NSA s'est vantée que sa capacité a triplé quant à la quantité d'appels Skype capturés par Prism;
  • Et le bouquet, les "matériaux collectés" par Prism sont régulièrement partagés avec le FBI et la CIA, la NSA décrivant cette activité, dans un des documents, comme un «sport d'équipe».
  • (Source The Guardian)
Et les autres compagnies de la Silicon Valley? C'est une question de temps avant qu'on en apprenne plus sur Google, Yahoo, Apple et Facebook, entre autres, qui sont également impliqués dans le scandale à grande échelle.


Je le répète. Internet et Big data, c'est Big Brother (lire mon billet). C'est fini, basta. Circulez.

Les Russes ont raison de revenir à la bonne vieille dactylo

2 commentaires:

mardi, février 04, 2014 4:31:00 AM espritlogique a dit...

Disons que l'impact pour le citoyen ne sera pas du tout le même s'il est en France ou en Russie actuellement avec V.Poutine. L'outil est puissant mais c'est aussi l'usage qu'en fait les gouvernements et les sanctions qu'ils appliquent.

Avec la localisation des tel. mobiles, j'ai entendu qu'ils ont envoyés aux manifestants en Ukraine un SMS les invitant a arrêter de participer a une manifestation illégale.

mardi, février 04, 2014 7:42:00 AM Martin Lessard a dit...

Oui, en Ukraine un message a été envoyé à tout ceux qui étaient reliés aux bornes cellulaires autour d'une manifestation. http://techcrunch.com/2014/01/22/ominous-text-message-sent-to-government-protestors-in-ukraine/

Sur ton premier point, la surveillance est une chose, et les sanctions en sont une autre, tu as bien raison. Mais je crois que l'idée que tout cela ressemble à une état totalitaire clé en main est proprement effrayant. Seuls ceux qui ont une foi inébranlable en l'institution démocratique peuvent bien dormir la nuit.

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.