ZEROSECONDE.COM: L'avènement des carnets corporatifs (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

L'avènement des carnets corporatifs

Carnets, blogs, blogues, appellez le comme vous le voulez, Technorati calcule qu'il en existe 4 millions. Leur nombre a doublé depuis 6 mois!


Croissance Carnet 2004


Est-ce que cette progression vous fait penser à quelque chose? Vous vous souvenez de la progression des sites web en 1999? Si on se fie à cette progression, le nombre de carnet triplera l'an prochain...


Croissance Internet 1999

Il n'est pas étonnant que les carnets soit maintenant sur le radar des compagnies. Technorati calcule qu'il existerait 5000 carnets corporatifs:


Slide7


Remarquez vous quelque chose? Les (très) grosses compagnies sont présentes! Avec Microsoft en tête. Ceux qui ne croient pas aux vertues des carnets devront revoir leur croyance: je prédis que Microsoft, via ses carnets qui lui donnent une transparence et un visage humain, ne sera plus le Grand Satan. À tout le moins la perception sera beaucoup plus mitigée.

L'avènement des carnets corporatifs est le sujet de la conférence que j'ai donné hier à l'Intracom 2004 (je metterai le pdf de la présentation ici dans quelques jours).

Bien utilisé par une entreprise (j'ai parlé plus tôt d'un cas honteux) le carnet permet de connaître ce que les clients, partenaires et collègues pensent de vos produits, vos idées et vos services. Il permet de connecter avec les usagers, clients, partenaires. De les renseigner avec une approche et un langage moins marketing, moins "relation public" (qui deviennnent dans ce sens un défaut).

J'ai donné dans ma conférence les exemples de Opossum.ca et Éric Baillargeon. Mais je n'avais aucun exemple de grosses compagnies québécoises. Pourquoi? En discutant avec quelques participants, il devenait clair que l'obstacle n'est pas technique, mais humain : quand les gens vérifient, contre-vérifient leur courriel avant de l'envoyer de peur que ça se retourne contre eux, comment pouvez-vous espérer de demander à quelqu'un de s'exprimer librement dans un carnet?

"Les entreprises qui ne comprennent pas que leurs marchés sont désormais un réseau d'individus à individus, plus intelligents par conséquence et très impliqués dans un dialogue, passent à côté de leur meilleure chance".
(Cluetrain Manifesto #18)

Les carnets ne sont manifestement pas pour toutes les compagnies, mais celles qui oeuvrent dans le "knowledge work" devraient s'y intéresser maintenant. Elles devraient comprendre que les carnets sont une variante formelle du réseautage à l'ère de l'Internet...


---
"Emerging Corporate Blog Models" de PR blog
"Pourquoi votre entreprise doit avoir son carnet Web" par Sylvain Carle
Exemple d'un carnet d'événement : Journée de l'informatique du Québec (merci Opossum ! Youhou Intracom prenez note pour la prochaine fois!)
Autres exemples de blog de grandes compagnies :
GM : http://smallblock.gmblogs.com/
FORD Mustang : http://blog.ford.com/BLOG.CFM
Microsoft : http://blogs.msdn.com
Sun : http://blogs.sun.com/roller/

1 commentaires:

jeudi, novembre 11, 2004 9:48:00 AM utobizz a dit...

Je pense que l'on aura bientôt assez d'exemples d'applications des carnets en entreprise pour être capables de «vendre» l'outil à plus grande échelle.

Par exemple, notre expérience de carnet d'événement pour la JIQ 2004 nous permettra de s'en servir pour montrer que ça fonctionne. Même chose pour notre expérimentation au Musée de la civilisation (détails ici: http://www.opossum.ca/archives/000892.html). On pourra maintenant approcher nos clients avec en main un exemple concret.

Il est évident que le contrôle de l'image est un frein au développement des carnets d'entreprise. Chez Opossum, nous sommes seulement deux et on écrit quand même assez bien alors ça ne pose pas trop de problème. Dans des entreprises dirigées par des «control freaks», c'est pas évident de donner du pouvoir de communication aux employés.

C'est ce qui fait que les carnets seront plus faciles à vendre dans des contextes d'intranets. C'est alors que l'on pourra montrer, après quelques mois d'utilisation, qu'une grande quantité d'info postée sur l'intranet pourrait «couler» vers le site Web sans problème. Il faut être patient... et être convaincus de la puissance des carnets Web!

Jean-Sébastien
Opossum

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.