ZEROSECONDE.COM: FaceBook, le jeu social (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

FaceBook, le jeu social

Sur les 60 millions d'utilisateurs actifs sur FaceBook, la plupart d'entre eux sont là pour avoir du plaisir, passer du bon temps avec leurs amis et de renouer avec d'anciennes connaissances.

Seuls quelques milliers (les geeks et überGeeks) l'utilisent comme une plateforme de diffusion, le partage des liens intéressants, à la découverte de nouveaux moyens de commercialiser des produits, des services et des idées.

Mais les 59 990 000 autres, pourquoi sont-ils sur Facebook? Ne cherchez pas trop loin, ils s'amusent: FaceBook n'est qu'un jeu. Une lecture brillante de Sébastien à lire absolument (en anglais).

2 commentaires:

mardi, janvier 15, 2008 1:53:00 PM Marc André a dit...

J'allais écrire, en réponse à un billet précédent, que la faible pénétration de FaceBook au Québec par rapport au reste du Canada n'était pas seulement une question de langue, mais aussi de culture. Un peu comme le phénomène des "Fraternities" dans les universités; c'est quelque chose d'anglo-saxon. Le fait que « FaceBook n'est qu'un jeu. » tend à confirmer mon opinion. Non pas que les franco n'aime pas jouer; mais je crois que, culturellement, on recherche quelque chose de moins établi, plus éclaté (si, encore ici, on pense aux "frats").

mardi, janvier 15, 2008 2:22:00 PM Martin Lessard a dit...

Bon point, Marc-André. Je crois aussi que le 'jeu social' marche bien pour groupe (relativement) cohérent étendu sur une trop grande distance (pensons aux anglo-saxons sur les terres d'Amérique du Nord.

Au Québec, la population est relativement regroupée et le "jeu social" se joue peut-être en "vraie vie", puisqu'il y a toute les chances du monde de se croiser au coin de la rue...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.