ZEROSECONDE.COM: Joost est moort? (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Joost est moort?

Joost, la télé pair-à-pair (P2P) quitte les ondes. Joost avait l'ambitieux projet de proposer aux éditeurs télé de s'affranchir de la grille horaire. Et de faire évoluer le spectateur en télénaute. Le court (Youtube) et le catch-up TV (Hulu) ont eu raison de cette bonne idée. (via Numerama)

Joost est moort?La technologie P2P utilisée par Joost demande aux utilisateurs l'installation d'un logiciel sur leur ordinateur. Alors que YouTube, Dailymotion et Hulu offrent du contenu vidéo directement sur le navigateur, et exportable sur les blogues et les réseaux sociaux, Joost, dans un format propriétaire, fermé et sans possibilité de faire du viral, souffre du web 2.0.

"Pour économiser en frais de bande passante, Joost devait reprendre la technologie P2P (...) pour que les vidéos soient distribuées par les spectateurs entre eux, et non plus uniquement servies par un serveur central. Joost promettait en outre aux studios de télévision et de cinéma de protéger leurs contenus avec un système de chiffrage emprunté à celui de Skype, qui devait rendre les contenus très difficiles à copier." (source)

Qualité en manque de quantité
Joost offrait une des plus belles interfaces utilisateurs et une grande qualité dans la transmission. Mais la quantité de contenus n'arrivaient pas à la cheville de ses compétiteurs, malgré une certaine qualité de contenu (vidéo professionnel entre 20 minutes et 1 heure) et Joost n'a jamais trouvé son public. Dommage.

La compagnie avait tenté un passage au tout-web, délaissant son logiciel. Mais le mal était fait. En avril, Sony décide de ne pas renouveler sa licence avec Joost (et se concentre sur Youtube et Hulu) (source CNET), puis Joost tente de se vendre au cablo (source CNET), puis il décide de convertirer en white label en offrant sa plateforme aux compagnies qui cherchent à diffuser de la vidéo sur Internet (Source Znet.fr).

«Hulu m'a tuer»
Avec l'arrivée de TF1 qui propose du catch-up TV (source Giiks), comme Channel 4 (source WebTVwire) et les succès du iPlayer de la BBC et du iView de ABC, la possibilité de consommer du contenu télé en dehors de l'antenne devient une soupape pour les télés. Ils peuvent rattraper une partie de l'auditoire qui migre en ligne. Mais le "rattrapage" se fait sur l'antenne qui l'a émise, agissant ainsi comme un paratonnerre: les télédiffuseurs conservent donc leur "aura" en ligne.

Catch me if you can
S'il y a des télés qui hésitent encore à faire le saut, il est peut-être bon de leur rappeler que commencer par une ou deux émissions populaires leur permettra de sa familiariser avec la diffusion "en longue traîne" et de créer lentement une série de données sur la demi-vie des émissions en ligne (la popularité décroît rapidement avec le temps), afin de planifier l'infrastructure technologique en conséquence et le type de fonctionnalités nécessaires pour conserver l'usager sur le site...

1 commentaires:

vendredi, juillet 03, 2009 9:10:00 AM François La Roche a dit...

Tiens, voilà un beau cas de stratégie qui illustre sans équivoque une de ces nombreuses occasions ou un p'tit nouvel entrant (dixit Porter) pense pouvoir révolutionner une industrie énorme et établie à lui tout seul —pas que ce n'est pas possible des fois, on s'entend— sans que les gros en place ne réagissent.

Exemple : plus de 70 % des chambres d'hôtel vendues en ligne aujourd'hui le sont directement sur les sites des chaînes hôtelières propres. Pas sur Expedia, ni sur Travelocity, ni sur Hotels.com, ni sur les autres agences en ligne comme plusieurs pourraient le croire. Pourquoi ? Parce que les grandes chaînes ont réagit à l'entrée des nouveaux concurrents. Ils en avaient la capacité et le pouvoir.

Ce sera la même chose dans le cas des media de divertissement. Les enjeux sont trop gros pour que les gros ne réagissent pas (d'ailleurs ils ont commencé avec succès) pour reprennent (toute) leur place auprès de la masse. Ne restera après coup que des niches très ciblées comme par exemple la partie droite de la soi-disant longue traînée.

En passant, je souhaite de beaux derniers jours à Hulu itou.

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.