ZEROSECONDE.COM: Trouve une idée (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Trouve une idée

Quelqu'un a eu la drôle d'idée de chercher dans Google les mots "Trouve une idee".

Grâce à lui, j'ai découvert que j'arrive premier avec sur la liste de Google.com (pour le billet Causalité et interactions cognitives d'une idée )

Vraiment flatté pour le classement !!

Mais je commence franchement à me dire que Google est de moins en moins un moteur de recherche web et de plus en plus un engin de recherche de blog...

9 commentaires:

dimanche, avril 24, 2005 2:54:00 AM Aurélien a dit...

C'est normal que google trouve les blogs. Après tout c'est là que le contenu intéressant se trouve. De plus la matière première de google c'est les liens. Et les blogs sont des mines à bon liens ;)
J'avais développé la question il y a quelques temps http://aurel.is.free.fr/blog/index.php?2005/01/24/94-google-les-blog-et-delicious

mardi, avril 26, 2005 11:02:00 AM Martin Lessard a dit...

Aurélien, ton billet fait un bon survol de "l'histoire du web".

Mais j'insiste pour préciser que Google ne pointe pas vers les pages "intéressantes" mais bien vers les pages qui ont un haut Pagerank.

Un pagerank n'est qu'un algorithme qui pondère certaines variables au détriment d'autres variables.

Une page isolée (disons académique) peut avoir plus de valeur qu'un blog superficiel qui surfe sur un sujet (disons de type commentaire).

Si le deuxième score un max sur la fréquence de publication, le nombre de liens entrant et la quantité de mot-clefs pertinents, il va 'dépasser' la page isolée.

Mais on ne dit pas laquelle est "intéressante". Il s'adonne que les blogs possèdent exactement les caractéristiques que Google pondère le plus. C'est tout. Le reste est interprétation humaine.

Ce que je déplore dans mon billet est double :
1. la naïveté des requêtes de certains utilisateurs. J'en avais discuté lors d'une récente enquête;
2. les moteurs cachent des principes implicites de classification du savoir et d'organisation de la connaissance qui influence notre vision du monde. Ce sujet à été abordé il y a quelque temps aussi.

Dans les deux cas, ce que je trouve dramatique c'est l'ignorance de ces faits. Pour entrer dans le XXI ieme siècle, ils nous faut nous désciller les yeux et apprendre à contrôler les moteurs et non se faire contôler par eux.

mercredi, avril 27, 2005 5:50:00 PM Robin Millette a dit...

Il y a six mois et avant, c'était surtout des archives de listes de discussion ou bien des forums qui "toppaient" la liste. À cette époque, google n'avait pas le même biais pour l'information fraiche. Aujourd'hui, c'est le blog et la fraicheur qui compte au dessus de tout.

D'après moi, l'effet devrait se dissiper peu à peu, à mesure que d'autres genres de sites vont utiliser le RSS.

Ou bien, comme on le voit de plus en plus, le blog servira de tremplain à un site plus étoffé, comme l'usage CMS que l'on fait de wordpress, par exemple.

mercredi, avril 27, 2005 6:04:00 PM Martin Lessard a dit...

Bonne précision, Robin, à propos des forum qui scoraient plus il y a peu. Mais je ne suis pas sûr que le RSS soit en cause. Est-ce une variable pondérée par Google?

Je crois que toutes pages, site, portail qui laisse entrer une araignée de façcon adéquate, qui modifie son contenu souvent, qui link vers les autres et est linké, qui possède des mots clefs qui reviennent souvent scorent un max sur le pagerank.

En ce moment, les blogs sont pile sur cette fréquence et je vois mal comment d'autres façons de faire peuvent les déloger...

dimanche, mai 01, 2005 12:45:00 PM Aurélien a dit...

On est bien d'accord. L'algorithme de google a ses limites et le classement des blogs dans google le démontre. En même temps ce n'est pas si mal. J'ai plutôt l'impression que les blogs influencent google de manière positive. Si beaucoup de liens pointent vers un blog (je ne parle pas de fermes de lien et autres tricheurs) ça lui donne un haut Pagerank mais ça veut généralement dire que son contenu est intéressant. Ce n'est pas seulement les requêteurs qu'il faut éduquer mais aussi les faiseurs de liens.

Pour moi, les blogs dont les liens sont bien fait (lien sur une série de mot choisi pour décrire la page liée) ajoutent à google l'intelligence humaine qui lui manque.

Une autre piste intéressante pour les moteurs de recherche est celle des systèmes de tags comme del.icio.us. Un exemple avec le tout nouveau http://zniff.com/

Mais ça ne diminue pas le besoin d'éduquer les utilisateurs. Si notre ère est réellement celle de la société de l'information, maîtriser les moteurs de recherche, savoir traiter l'information devient aussi fondamental que savoir lire / écrire / compter. Il existe deux fractures numériques:
Celle de l'accès aux TIC, elle est "simple" à régler ce n'est qu'un problème d'investissement. Celle de savoir se servir des TIC, et là c'est beaucoup complexe c'est un problème d'éducation qui ne demande pas seulement des moyens financiers.


Pour finir chercher "trouver une idée" et atterrir sur ton blog je trouve ça pas si mal. Il est plein de bonnes idées ;)

dimanche, mai 01, 2005 4:27:00 PM Aurélien a dit...

On est bien d'accord. L'algorithme de google a ses limites et le classement des blogs dans google le démontre. En même temps ce n'est pas si mal. J'ai plutôt l'impression que les blogs influencent google de manière positive. Si beaucoup de liens pointent vers un blog (je ne parle pas de fermes de lien et autres tricheurs) ça lui donne un haut Pagerank mais ça veut généralement dire que son contenu est intéressant. Ce n'est pas seulement les requêteurs qu'il faut éduquer mais aussi les faiseurs de liens.

Pour moi, les blogs dont les liens sont bien fait (lien sur une série de mot choisi pour décrire la page liée) ajoutent à google l'intelligence humaine qui lui manque.

Une autre piste intéressante pour les moteurs de recherche est celle des systèmes de tags comme del.icio.us. Un exemple avec le tout nouveau http://zniff.com/

Mais ça ne diminue pas le besoin d'éduquer les utilisateurs. Si notre ère est réellement celle de la société de l'information, maîtriser les moteurs de recherche, savoir traiter l'information devient aussi fondamental que savoir lire / écrire / compter. Il existe deux fractures numériques:
Celle de l'accès aux TIC, elle est "simple" à régler ce n'est qu'un problème d'investissement. Celle de savoir se servir des TIC, et là c'est beaucoup complexe c'est un problème d'éducation qui ne demande pas seulement des moyens financiers.


Pour finir chercher "trouver une idée" et atterrir sur ton blog je trouve ça pas si mal. Il est plein de bonnes idées ;)

lundi, mai 02, 2005 10:10:00 PM Martin Lessard a dit...

Merci pour le compliment.

Mais à ce compte, "trouver une idée" serait l'équivalent réseau de "dessine moi un mouton".

Le petit Prince cherche à "provoquer une sérendipité contrôlé", (oximoron qu'il serait intéressant à analyser), et à ce compte la blogosphère est un énorme réservoir à sérendipité...

jeudi, mai 05, 2005 5:42:00 PM fatiha a dit...

salut, j'ai été étonné aussi quand j'ai vu que mon blog apparaissait en 1ère page avec le mot clé "fatiha" (mon prénom).

http://fatiha.canalblog.com

samedi, mai 14, 2005 3:16:00 PM Sebastien a dit...

Robin: à mon avis, ce n'est pas la fraîcheur, ce sont les liens. Et si je ne m'abuse, Google est aveugle au RSS.

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.