ZEROSECONDE.COM: Stat d'Europe 1 (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Stat d'Europe 1

Intéressant l'impact que peut avoir une capsule de 1 minute 20 secondes sur Europe 1 sur le trafic. Trois constats à partager.


Statistique du 12 octobre 2005 de zeroseconde.blogspot.com (les heures de l'axes des x sont celles basée sur le fuseau de Montréal, soit environ 6 heures plus tôt que Paris)


1) Europe 1 diffuse la capsule à 06h17 du matin. Il y a tout de même une soixantaine de personnes qui étaient dans leur cuisine en train de prendre leur café à côté de leur ordinateur.

2) C'est l'arrivée au boulot (08h00 en Europe). Les automobilistes qui ont retenu l'adresse donnée sur les ondes visitent mon site.

3) L'heure du lunch en Europe et réveil en Amérique française. Les derniers européens qui ont la mémoire longue et les premiers nord-américains qui ont reçu mon billet du matin font un tour.

Premier constat
Le fichier journal indique que l'écrasante majorité est passée par un moteur de recherche (exclusivement Google) pour trouver mon site. Le mot clef : "zero seconde" donne heureusement mon carnet en première position.

Dont acte. La guerre des squatteurs de noms de domaine est dépassée. La valeur à contrôler devient le positionnement du nom, de la marque si vous voulez, dans des bases de données, celle de Google plus exactement. Les experts en optimisation d'indexation, s'il fallait un exemple de plus, deviennent incourtournables. Et, si vous voulez mon avis, les agences de relation publique devraient se réveiller et intégrer formellement et rapidement ces experts (ou cette expertise) dans leur trousse d'outils : les SEO font partie des RP.

Deuxième constat
Si on utilise un engin de recherche, c'est qu'on ne note pas l'adresse quand elle est diffusée à la radio. Peut-être qu'être en déplacement automobile n'aide pas. Mais possèder un "nom" unique ou facile à retenir devient comme un mot-clef qui a beaucoup de valeur (comme on vient de le dire). Un nom tel que "mon blog à moi" risque de n'être jamais retrouvé.

Mais ce qui étonne (mais dois-je être étonné?) c'est le peu d'impact sur le web que procure une telle capsule d'une si grande radio. On mesure absolument tout sur le web, avec une granularité de renseignement méconnue dans les autres médias. Je ne connais pas l'audience d'Europe 1, mais 60 visiteurs, ça donne un zéro virgule zéro zéro zéro quelque chose de "clickthrough", pour mesurer en terme de média web ;-) Les auditeurs ne passent donc pas à l'action et reste dans le même média. En fait, c'est sur la longue traîne que l'on voit un tant soi peu un impact : il y a 200 à 300 visiteurs générés en tout sur la journée.

Troisième constat
La consultation des blogs, comme le web en général, suit une courbe calquée sur l'horaire de travail. On remarque que l'arrivée au boulot permet une lecture (ou un furetage) plus abondant (pointe 2) proportionnellement que le reste de la journée. Le midi (point 3) aussi. D'ailleurs, même si ce n'est peut être pas très significatif, les nord-américains sur leur heure de lunch consultent plus de pages (portion mauve de 13h).

Ce qui reste de l'impact de la capsule (peut-être que l'heure de diffusion y est pour quelque chose) disparait très vite. C'est le phénomène des "flash crowds", ces foules qui se déplacent rapidement d'un point d'intérêt à l'autre (le terme provient d'un romancier de science fiction). Il ne reste plus de trace, moins de 24 heures après.

Personnellement
C'est plaisant de voir les autres pointer ou citer son travail. Merci Catherine. J'ai souvent conçu mon blog en fonction de gens entrant par n'importe quelle porte (chaque billet est peut-être la première page de mon site). Mais j'ai réalisé aussi qu'il faut offrir une porte d'entrée "officielle", un moyen aux curieux de pouvoir se faire guider par l'auteur même des pages et non pas par le seul hasard du moteur de recherche et de mots clefs...

Je reviendrai sur ce point...

2 commentaires:

vendredi, octobre 14, 2005 6:35:00 AM catherine nivez a dit...

Bonjour Martin, intéressant cette note sur vos statistiques (et non pas "les stats d'Europe1"). Nous faisons le même constat en France. Quand on parle d'un site à l'antenne, généralement les auditeurs sont en situation de mobilité (transports) ou occupés à faire autre chose (petit dej. douche...), donc ils ne se connectent pas à l'instant de la diffusion du message à l'antenne. L'audience générée par la chronique antenne, -s'il y en a une- se voit dans les 24-48h qui suivent la diffusion à l'antenne... Plus généralement, les usages d'audience sur le web ici ont lieu comme chez vous dans les "trous" professionnels (12h-14h et après 18h). Il y a aussi le phénomène de la "bande passante patronale" ou les connexions ont surtout lieu au travail (entre 10h et 18h).
Bonne continuation !
Longue vie à Zéro Seconde...

Un mot pour terminer (un coup de gueule !) a propos de statistiques et de blogger... Pour poster ce message ici, pour écrire ce simple commentaire, j'ai été obligée de créer un blog... Du coup j'en ai créé un bidon que j'ai appelé "je ne veux pas créer de blog"... consultable sur http://jenaimarredechercherunnompourceblog.blogspot.com/

jeudi, octobre 20, 2005 8:25:00 AM Anonyme a dit...

Vous savez Catherine, on peut aussi poster de manière anonyme en cliquant sur le bouton "anonyme" en bas dans la rubrique "choisir une identité".
Un peu comme je viens de le faire.

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.