ZEROSECONDE.COM: Pourquoi les jeunes bloguent-ils? (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Pourquoi les jeunes bloguent-ils?

Quand je dois expliquer l'émergence des blogues, je ne peux passer sous silence le fait que l'immense majorité des blogues sont l'oeuvre de jeunes ados "exibitionistes" ou, du moins, qui font peu de cas de l'étalement publique de leur vie intime (et parfois triviale) sur le réseau Internet. Ce qui ne m'indispose nullement.

Jusqu'à présent j'escamotais la raison qui poussait les jeunes à s'exposer ainsi sur la toile.

Mais, voilà. Mes interlocuteurs, manifestement, ne sont pas des ados et ils se font alors, souvent, une idée préconçue du phénomène des blogs. Ce qui m'indispose royalement. J'adapte maintenant mon discours pour désamorcer leur vision.

Expression d'une identité
Le phénomène de l'auto-exposition sur Internet (à l'écrit ou en photos) est tellement significatif qu'il ne peut se résumer à un aspect purement technologique. Oui les outils sont simples à utiliser, mais cela n'explique pas tout.

Je crois que l'exposition numérique de soi sur la toile est une extension d'un comportement typique des jeunes. Les baby boomers, à l'époque se sont exprimés à travers leur vêtement, leur consommation d'opinacé, leurs moeurs sexuelles et la vie en commune. Les "hippies" loin de représenter la majorité des jeunes en étaient tout de même leur symbole.

Les jeunes aujourd'hui utilisent de nouveaux moyens de forger leur identité et l'expression ne s'effectue plus nécessairement à travers les vêtements pour la simple et bonne raison que cette voie a été revendiquée dans le passé et que surtout, avec la mode omni-présente, elle n'a plus rien de révolutionnaire (ou du moins, rien de provocant).

Confort devant une audience inimaginable
Cette jeunesse, issue de la civilisation de la communication, semble plus confortable devant une auto-exposition publique. Que ce soit par écrit (blog), en photo (flikr), en vidéo ou en son (podcast) le jeune ne voit pas de barrière là où les plus vieux voit une gène (un tabou?) ou plutôt une immaturitée dans l'acte de s'exposer à la vue de tous pour des détails relevant du domaine de la sphère privée. On voit les parents lever les yeux au ciel.

Mais les cheveux longs, les vêtements, l'attitude "hippies" des jeunes des années 60, participaient du même élan de provoquer sur la place publique en exhibant une identité forgée de toute pièce et forcément revendicatrice d'une liberté s'émancipant du canon des "vieux". En leur temps, leurs parents eux aussi levaient les yeux au ciel.

Il faut comprendre le phénomène du journal intime (écrit ou en photo) sur le web comme un écho d'émancipation commencé par les baby-boomers et que chaque génération renouvelle à sa façon...
---
Lire davantage
Here I Am Taking My Own Picture (New York Times -abonnement). Une analyse de l'auto-portrait via les téléphones portables chez les ados.
La blogosphère nue où je commente le fait que 82% des bloggueurs français n'auraient même pas 25 ans.
Coup de jeune dans la blogosphère française où j'analyse la culture autobiographique et la culture d'échange de la blogosphère.
Les statistiques de Médiamétrie sur la proportion de jeunes dans la blogosphère française.
L’innocence des jeunes sur le Web de François Guité
Sensibiliser les jeunes à l’éthique de la publication de François Guité
Les métadonnées : la face cachée des TIC de François Guité

L'image est le célèbre auto-portrait de Escher

2 commentaires:

mercredi, février 22, 2006 3:22:00 PM Philippe Martin a dit...

Bonjour, voici un billet qui vient en complément du votre
http://www.pronetaire.com/2006/01/les_blogs_dado.html

jeudi, février 23, 2006 12:05:00 PM Martin Lessard a dit...

Merci Philippe pour le lien. Le site de pronetaire en général me semble tout aussi pertinent. Merci pour la découverte.

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.