ZEROSECONDE.COM: Wikiseek (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Wikiseek

Le combat de titans que se livrent Google, Yahoo et Microsoft dans la guerre des moteurs de recherche pourrait prendre une autre tournure. Wikipédia serait-il la tortue qui dépassera tous ces lièvres?

Steve Rubel sur Micro Persuasion souligne un fait intéressant : il fait remarquer que wikipedia (en anglais) fournit souvent les meilleurs réponses dans les résultats de Google.

Coiffé au poteau
Effectivement, cette tendance semble se confirmer aisément. Voici les 10 recherches les plus demandées la semaine dernière (semaine se terminant le 13 janvier 2007) (Zeitgeist de Google.com).
  1. iphone
  2. yvonne decarlo
  3. michelle manhart
  4. kate middleton
  5. victoria beckham
  6. david beckham
  7. florida gators
  8. apple
  9. macworld
  10. detroit auto show
Résultats:
A) Wikipedia (anglais) arrive premier dans 4 cas (en gras) sauf pour "Yvonne Decarlo" qui arrive en deuxième (après Internet Movie Data Base -Yvonne était une actrice).

B) Trois autres mots (en italique) sont des marques enregistrées et les résultats donnent le site corporatif comme premier lien (avec un url similaire) sauf iPod qui est un sous-répertoire sur Apple.com (Micro Persuasion démontre d'ailleurs que pour les grandes marques, wikipédia domine.)

C) Ce qui donne 3 liens vraiment "trouvés" par l'algorithme de Google. Il est clair que Google, dans ses recherches les plus demandées, est surqualifié : taper l'adresse soi-même (apple.com) ou aller dans wikipedia aurait été plus efficace dans les cas trouvés à la dite semaine.

Vouloir savoir avec un petit s
Malgré ce que l'on peut penser (Hubert Guillaud a un excellent édito sur le besoin d'agrégateur ou d'outil pour chercher l'aiguille dans la botte de foin), il y a un besoin pour trouver des réponses qui sont des "vérités intersubjectives" (des évidences, des lieux communs, des faits reconnus ou des "savoirs collectifs distribués" -- Wisdom of Crowds.) Il existe un usage du moteur de recherche qui semble servir à des recherches encyclopédiques sans prétention. Et cet usage serait-il majoritaire?

Google, dans les requêtes doit traiter beaucoup de demandes dites encyclopédique. Or voila la mission même de wikipedia. Dans ce cas, la menace annoncée par Rubel toucherait les intérêts économiques des principaux engins de recherches grand public : moins de gens = moins de revenus.

Le nouveau moteur de recherche de wikipédia
Wikiseek est un nouveau moteur de recherche pour wikipédia. Lancé aujourd'hui, s'il relève le défi, et au fur et à mesure que la qualité et la quantité augmentent sur wikipédia, cet outil pourrait devenir un très sérieux concurrent pour les recherches générales du grand public de type encyclopédique.

Watch the (under)dog
Le temps joue en faveur de wikipédia, qui s'améliore et se peaufine avec le temps (et il a tout son temps) alors que le temps joue contre Google, qui voit le web enflé et gonflé de façon chaotique et anarchique (flux rss, page ajax, blogs, myspace, etc) et que l'argent des investisseurs ne sera pas éternel. La patience des moines copistes numériques, elle, l'est... le wiki n'est-il pas le nouveau palimpseste digital?

---
MAJ:
- voir article d'Olivier Ertzscheid qui souligne que Wikipedia pourrait devenir le prochain bookmark planétaire
- voir article de techcrunch pour des détails plus techniques

2 commentaires:

mercredi, janvier 17, 2007 8:20:00 AM François Guité a dit...

Tu as une façon de couvrir un large pan d'un sujet avec concision qui n'est pas désagréable, Martin. Ça sort des sentiers battus.

Ce billet va exactement dans le sens de ce que je commence à ressentir : une méfiance à l'endroit de Google, et une admiration pour Wikipedia. Si cela reflète une tendance générale, ça augure mal pour Google. Par conséquent, j'ai bien aimé l'article de Rubel.

Je ne suis pas enchanté de Wikiseek pour l'instant. D'une part, il n'y a pas de choix de langue. D'autre part, il manque un bouton « Go to » pour aller directement au sujet principal. Par contre, j'adore le cloud au haut de la page.

Je suis ravi de voir une communauté et des services libres se développer autour de Wikimedia. Un autre bel exemple est Pathway (http://pathway.screenager.be/).

mercredi, janvier 17, 2007 1:22:00 PM Cédric a dit...

Pour faire suite à ton article très intéressant, j'ai fait un article dernièrement sur les raisons du succès de Wikipédia :

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.