ZEROSECONDE.COM: TV et le web : faites court (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

TV et le web : faites court

Les gens peuvent passer jusqu'à 40 minutes sur YouTube, dit Quincy Smith, président de CBS Interactive, mais ils le font à coup de clips de deux minutes.

Ce que la télévision traditionnelle doit comprendre, c'est que du matériel audio-visuel, serré et bien monté, reprenant des extraits reliés à une émission peut servir d'accroche en ligne pour attirer au petit écran les internautes. C'est une promo et non du contenu.

C'est en voyant ''Seven-Minute Sopranos'', un montage en rafale de la série The Sopranos fait par un amateur, où chaque saison est expliquée en une minute, que Smith a compris pourquoi il était intéressant de proposer des remix originaux pour la consommation sur le web, apprend-on dans le New York Times d'hier.

CBS a démarré EyeLab pour extraire du jus de la programmation et la proposer à des portails en ligne. Une reconnaissance implicite pour tous les acteurs traditionnels, acteurs compris, que le remix comme promotion peut être très bénéfique pour tous.

Il a compris que le contenu en ligne est "massivement complémentaire" au contenu télé

Laissons le mot de la fin à Smith, car quand c'est un Américain et que c'est en anglais, c'est plus crédible. ''People do not watch the same thing on the Net as they do on television.''

Sources
Web Network TV: It Slices! It Dices! (NYTImes.com)
CBS EyeLab: Short Video Clips Over Full Episodes (Profy)
---

5 commentaires:

mardi, avril 08, 2008 5:28:00 AM Christian Aubry a dit...

Pas le temps de lire tes sources (faut faire court!:), mais je souhaite recadrer ça. On parle bien de programmes TV en ligne, pas de contenu original. Je peux te garantir, par exemple, que ma fille regarde les clips "longs" (4 ou 5 mn) sans problème, s'ils savent la tenir en haleine. Mais deux minutes, quand même, faut pas charrier. Il y a déjà assez de pubs de 30 secondes comme ça! Bref, ce que cela prouve, c'est que la production TV n'est pas adaptée au Web. Point à la ligne. Et c'est pour ça que Galacticast (3 mn), par exemple, a tant de succès!

samedi, avril 12, 2008 10:14:00 AM Martin Lessard a dit...

Christian,
oui il faut préciser les choses.

1) je ne crois pas qu'il faille entendre le "deux minutes" au pied de la lettre et plus dire "court" (donc incluant les "clips longs" de 4 ou 5 minutes.

2) Le contenu TV discuté ici n'est pas "original"

3) Par contre, le montage doit être original et les exemples données concernent des montages "artistiques" (ou tout au moins iconoclaste) et non publicitaires. Comme les 7 minutes pour les 7 saisons de Sopranos". Ou le "collage" de toutes les scènes où l'acteur David Caruso retire dramatiquement ses lunettes et pousse son one-liner (Endless Caruso One-liner).

4) Il faut voir l'intiative de EyeLab comme une façon de fusionner des univers culturelles différents (TV et Internet).

Si on comprend bien, oui, Galacticast est adapté pour le web, mais ne le seront jamais les émissions télé (telles que conçues aujourd'hui)...

mercredi, avril 23, 2008 11:34:00 AM Yannou a dit...

Je pense qu'un nouveau média hybride naîtra: entre tv et web. Les possibilités de visionnement plein écran, haute-définition, haute résolution et haute-vitesse deviennent technologiquement possible - ex. Joost, Miro, Neave.tv -. Ceci modifira la donne quand aux habitudes de visionnement de vidéo avec contenu accessible via le net. Les deux médias - tv et web - s'influencent, mais le public n'est pas tout à fait le même. Des transformation (quand à la forme) en profondeur sont à prévoir du côté du web, mais la télévision se transforme beaucoup plus lentement. Les impératifs économiques forcent toutefois producteurs et diffuseurs à faire évoluer le petit écran pour répondre aux nouvelles tendances. Mais je pense qu'ils ne saisissent pas l'ampleur des possibilités qu'offrent les réseaux sociaux et la modulation des contenus spécialisés.

mercredi, avril 23, 2008 11:50:00 AM Martin Lessard a dit...

Yannou, je suis d'accord. Mais n'oublions pas que ça reste principalement de la vidéo linéaire, seul le support change véritablement.

Le format, par contre, est un genre en soi et tu as raison de souligner que naîtra un média hybride.

Mais le gros changement réside dans le contenu très niche, donc peu accessible pour la télé trad qui a de gros investissements à amortir.

L'ampleur des possibilités est effectivement énorme. Actuellement seules les "petites bêtes" bougent assez vite entre les pattes des "dinosaures".

Leur modèle : un réalisateur pour 1M de cote d'écoute ne cadre pas pour l'instant...

jeudi, mai 08, 2008 6:11:00 AM Aurélien Viers a dit...

Merci pour ce très intéressant billet. Le remix (des programmes, de l'info), c'est vraiment la tendance lourde du moment.
Le public s'approprie les programmes et les remonte à sa sauce, avec imovie ou des outils de montage en ligne comme jumpcut.com. Pour l'info aussi, c'est un gros carton (cf le succès du Post.fr).

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.