ZEROSECONDE.COM: Télépresence "holographique" (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Télépresence "holographique"

Ce mois-ci, sans trop faire de bruit, la téléprésence a fait un pas de géant. Couplant la technologie holographique 3D, de Pepper et un système de téléprésence, deux conférenciers de San Jose se sont retrouvés sur une scène au Bangalore, tout en restant chez eux. (167 mots; 45 sec)(modifié 27 juin)

Téléprésence HolographiqueLe Chef de la direction de Cisco John Chambers, en direct sur une scène d'amphithéâtre indien adapté pour la situation, a "téléporté" deux collègues de Californie pour un "face à face" interactif et holographique HD via le web. (vidéo)

Ceux qui ont grandi avec le capitaine Kirk et son "Beam me up" seront émerveillés. Si la technologie pouvait se développer à grande échelle, ce serait des centaines de milliers de tonnes de CO2 de moins que les "business men" envoyés en missions à l'autre bout de la planète pourront nous épargnées...

Daniel Kaplan relatait il y a peu "que le corps - biologique, charnel, sensible, physique - devient la prochaine frontière du numérique." Loin de réduire l'humain à une paire de yeux et dix doigts sur un clavier, les réseaux, de toute part, cherchent à "augmenter" l'humain.

La téléprésence holographique 3D HD, encore aujourd'hui sur les planches d'une scène, descendra inévitablement dans nos vies au travail, pour certains pans du marché, particulièrement l'industrie de la connaissance, de l'entertainment ou de l'information...

(via Sacha)

PS de 27 juin: voir commentaires à ce billet pour le détail de la technologie --et de l'abus du terme "holographique": je change donc le titre du billet pour y mettre des guillemets. L'expérience reste intéressante, mais pour d'autres raisons.

5 commentaires:

vendredi, juin 27, 2008 4:33:00 AM hubert guillaud a dit...

C'est toujours impressionnant et ça progresse, mais ce n'est pas si nouveau. Au début des années 2000 Téléportec avait fait des choses de ce type, assez étonnantes.

Voir cette vidéo par exemple.

vendredi, juin 27, 2008 8:01:00 AM Martin Lessard a dit...

Merci Hubert,

Teleportec est une téléconférence en vidéo projetée sur une vitre à 45 degré.

La vidéo de Cisco laissent entendre qu'ils utilisent une technologie d' hologramme.

Après une petite recherche, tu as raison, la technologie employé, fait du mot "holographqiue" un terme abusif car c'est finalement aussi une projection de Pepper, une projection sur vitre à 45 degré.

Le "patent" de Musion le laisse suggérer, en tout cas.

Ce qui me fait comprendre que la seule innovation consiste en l'assemblage de deux technologies (celle de Cisco et de Musion) en une projection HD via Internet sur scène.

Ce qui limite la nouveauté à un effet de foire pour le côté "beam me up, Scotti"...

vendredi, juin 27, 2008 8:21:00 AM hubert guillaud a dit...

Ce n'est pas très grave. Ce n'est pas la nouveauté technologique qui est importante - jamais. C'est le potentiel d'usage. Ce n'est pas l'holographie que je trouve intéressante, mais "dématérialisation"/rematérialisation de la personne que le procédé permet, un peu comme dans les pièces de téléprésence de Cisco et d'HP.

Reste qu'on est là, pour l'instant, comme dans les pièces de téléprésence d'HP ou Cisco, dans du matériel encore lourd, cher, très technologique... Teleportec n'a jamais utilisé sa techno autrement que pour des démo VIP. Les pièces de téléprésence sont encore inaccessibles (financièrement parlant, même si les prix baissent).

Pour que cela marche, ces systèmes nous le montre, l'important est la fluidité de la présence : du débit (oui, c'est ici capital), de la rétroaction (je ne sais pas ce qu'il en est dans l'exemple de Cisco) et de l'environnement (percevoir tout l'environnement). Trois choses que les webcams et les outils de VOIP ont encore bien du mal à faire. Pourtant, c'est en progressant dans ces trois axes, qu'on fera des avancées dans la téléprésence, pour tous.

Mais je suis loin de Star Trek. Désolé.

vendredi, juin 27, 2008 9:56:00 AM Martin Lessard a dit...

Dans le cas de la présentation de téléprésence Cisco le matériel est encore lourd (ils le reconnaissent); mais ils ont (1) le débit et (2) la rétroaction. Quant au point 3, percevoir l'environnement, je crois que c'est limité, mais satisfaisant...

samedi, juin 28, 2008 5:59:00 AM flessard a dit...

Si je comprend bien le principe de Pepper, c'est un jeu de miroir qui est placé pour un public. Donc si je suis le raisonnement, l'angle de visionnement est important. Si je regarde donc le video de promotion, je vois un gugus qui parle à deux reflets sur un miroir. Mais, si le gugus voit les deux fantômes, cela veux dire que que le miroir de Pepper est placé pour lui, alors, pourquoi nous voyons nous aussi les fantomes? Si je regarde le ''patent'' de Musion, ce que je comprend, c'est que le gugus ne voit rien du tout, et que le public , nous et la camera, voyons le résultat. Donc c'est un peu de la frime tout ça. Si le procédé est intéressant, si le video est amusant, il n'y a de l'interaction possible qu'entre les fantômes et la salle. S'il y a un intervenant sur le stage, il ne voit pas la même chose que la salle, il doit voir le système de projection de Pepper de coté , et regarder plutôt un moniteur HD de référence. L'interaction entre humain et fantôme sur un stage est plus du show off...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.