ZEROSECONDE.COM: Limite de l'expansion maximale de la blogosphere (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Limite de l'expansion maximale de la blogosphere

Qui aime les blogues n'est pas inquiet pour la blogosphère. Concernant la pérennité de ce que nous créons, Google et les autres sont là pour en conserver le souvenir dans leur cache. Les blogs se résumeraient à une mode, si on persiste à y voir un tsunami qui renverse l'ordre établi. Ceux qui crachent sur ce canal de communication (mais qui oserait agir ainsi aujourd'hui?) n'y voit qu'une fièvre passagère. Demi-vérité.

Mesurer la blogosphereEst-ce que la blogosphère va continuer à grossir? Oui. Mais à moyen terme elle fera le plein d'adeptes. La vague actuelle est sans précédent car, sur toutes les tranches d'âge, elle fait actuellement mouche. D'un coup la pyramide complète d'âge est exposée au bas coût d'entrée dans la blogosphère. La portée sera donc maximale.

Épuisement naturelle
L'engouement saturera bientôt chaque tranche d'âge. Et la tendance s'inversera. Si chaque blogue peut être démarré facilement, on ne peut pas en dire autant de sa maintenance. Il y aura donc inévitablement un recul. Quand tous auront été exposés à la possibilité de démarrer un blog, ou pas, il n'y aura plus réellement de nouveaux convertis, que des défroqués, ces blogueurs qui ont terminé ce qu'ils ont à dire...

Les relèves
Les seules tranches d'âge où on pourra voir une croissance se trouveront aux deux extrémités. Chaque nouvelle génération montante se frottera au blog (ou une variante connexe d'expression sur le réseau), mais cette fois-là, ce ne sera plus comme appropriation révolutionnaire, mais bien comme continuation d'un acte traditionnel : le modèle ne sera plus leur collègues de banc d'école, mais bien l'émulation d'une aristocratie d'écrivains auto-publiés âgés et expérimentés. En clair, ils vont faire comme les 'vieux'. Comme pour le journal de l'école ou la radio étudiante.

À l'autre extrême, la mise à la retraite verra l'occupation du temps libre de certains à la promulgation d'idée, de ressentiments, de commentaires, d'opinions trop longtemps retenus. On pourra voir l'apparition de blogeurs qui occupent leur retraite à écrire comme d'autres voyagent ou cultivent leur jardins.

Mais dans tout les cas, ce ne sera qu'une augmentation résiduelle qui maintiendra la population blogosphèrique sans jamais recréer l'inflation que l'on observe ces années-ci.

Une nouvelle pièce à l'édifice médiatique
La blogosphère aura réussie son atterrissage en douceur dans le paysage médiatique comme un "pool" de "commentaires des lecteurs" ou comme "voix citoyenne" dans l'espace publique.

Le paradigme existait déjà : il s'agit de lire il y a 20 ans le courrier des lecteurs ou les lignes ouvertes à la radio pour comprendre que certains passaient beaucoup de temps à parasiter les médias. Aujourd'hui, la différence, c'est que cette communauté a son propre canal pour s'exprimer...

3 commentaires:

vendredi, août 18, 2006 1:19:00 AM Robin a dit...

À voir l'image, je croyais que tu allais souligner le 13e anniversaire de Debian ! On fait un party ce samedi pour souligner ça et le 15e du noyau Linux

vendredi, août 18, 2006 7:37:00 AM Martin Lessard a dit...

Robin, j'aimais bien le logo inversé, pour son look en soi. Mais pour les "vrais", ça reste quand même le logo de système libre, à ce que je vois ;-)

vendredi, août 25, 2006 11:37:00 PM Martin Lessard a dit...

Robin, j'ai décidé de changer l'image (que j'aime beaucoup) car c'est vrai que c'est trop codé Debian, même inversé, et ça fait dériver mon sujet...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.