ZEROSECONDE.COM: 11 septembre reloaded (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

11 septembre reloaded

Vous croyez avoir vécu le 11 septembre comme si vous y étiez ? Faites marche arrière et regardez ce film. Vous allez être rivé à votre écran une deuxième fois:

Loose Change Second Edition: sur Google Video. Durée 1 h 20 min. English Original version (via Embrun)

Loose Change Second Edition ST VF : sur Daily Motion. Durée 1h2o min. Version Française Sous-Titrée (via AgoraVox)

Puis, comme DVD extra, tapez-vous aussi
911 Eye Witness (1h44) English original version.

C'est un documentaire teinté de théorie de la conspiration. Mais après l'avoir (réellement) écouté, vous serez tenté de dire que c'est peut-être la théorie du doute raisonnable, que c'est plausible. Et la seule façon de la réfuter est d'avancer des contre-faits pour équilibrer. De poser des questions, quoi. Minimalement, c'est ce que le film espère provoquer. Provoquer des questions. Le reste dépendra du succès du film.

Combat du réel
J'écris depuis quelques mois sur la montée du savoir profane qui vient se porter aux côtés des croyances officielles, académiques notamment. Mais ici nous avons la croyance populaire versus la croyance gouvernementale:


  • La thèse officielle, défendue par le gouvernement américain : un réseau de terroristes a organisé le détournement de quatre avions de ligne le 11 septembre, trois d'entre eux s'écrasent sur des batiments et le dernier s'écrase en pleine campagne après une lutte à bord entre les pirates et les passagers.
  • La thèse du complot : l'événement aurait été intégralement organisé par le gouvernement américain. Les tours du World Trade Center aurait été détruites par des explosifs prédisposés à l'intérieur, aucun avion ne se serait écrasé sur le Pentagone mais il s'agirait d'un missile de croisière, différentes astuces étant citées pour le camoufler. (source)

Idées gardées au chaud dans le vivier Internet
Il est étrange que cette théorie du complot (que le 11 septembre est un complot du complexe militaro-industriel) qui circule depuis 5 ans fasse son apparition maintenant sur la scène grand public. (voir la liste des sites)

La première raison : la qualité du vidéo. Tous les codes de reconnaissance du documentaire professionnel y sont réunis.

La seconde : les canaux de légitimation. Le vidéo a été livré sur Google Video. Google possède un capital de crédibilité énorme.

La vogue des documentaires ces dernières années joue en faveur du premier point. Pour le second point, il intéressant de noter que Google permet de faire passer la théorie de la conspiration du "côté sombre de la vérité" vers le côté de la "lumière". En fait c'est en le décontextualisant des sites maginaux que le miracle s'accomplit.

Il fallait voir ces théories sur leur site d'origine pour comprendre que le contexte joue aussi ici un rôle (PS: par exemple, certains sites conspirationnistes sont aussi promoteurs de "sciences" occultes ou d'autres théories proches "d'Elvis sur une île déserte". - quand on suit ces liens, il est évident que tout d'un coup ça porte un sérieux préjudice à la crédibilité). On sait qu'une bonne partie de la crédibilité d'un site web est donné par son design. Le contraire est aussi vrai.

Est-ce que le contenu du film est vrai? Y a-t-il des faits véridiques? Une page HTML mal montée sera toujours moins crédible qu'un bon vidéo bien huilé. Une image bien montée paraitra toujours plus réelle qu'un site personnel.

Nouvelle appréhension du réel
La réalité dépend de l'autorité de celui qui le décrit et du contexte. Depuis 5 ans, en privé, les gens se rencontrent peut-être dans des situations informelles. Mais puisque le niveau du discours relève du privé ("J'ai vu tel site qui parlait de telle théorie" "ah oui, moi j'en ai vu plutôt un autre qui disait..."), il est difficile de se doter d'une légitimité pour s'exprimer en public (les livres qui sont sortis sur le sujet étaient systématiquement tournés en dérision).

Pour que s'opère un passage de la sphère privée, profane, vers la sphère publique, officielle, il faut:

  1. que des personnes qui partagent le même savoir profane - sans le savoir - se rendent compte qu'ils prononcent les mêmes jugements dans des situations informelles.
  2. que le nombre de ces personnes augmentent et prennent conscience que leur jugmement dépasse leur sphère privée.
  3. que ces gens tentent ensuite à faire reconnaître publiquement ce qu'elle énonçaient en privé.
  4. que ce jugement qui se croyait minoritaire prenne de l'assurance pour s'opposer face aux jugements officiels.
  5. qu'ils empruntent une méthodologie de légitimation reconnue (comme la science) pour doter leur opinion d'une autorité.
Avec ces vidéos, nous sommes arrivé à cette cinquième étape.

Il est a tout le moins difficile de ne pas leur concéder qu'ils ont mis des efforts pour argumenter leurs croyances.

Est-ce que ce discours émergent va devenir majoritaire? peut-être, car ici, pour la première fois dans l'histoire, le réseau permet à des personnes isolées de contrecarrer une organisation du réelle par les dominants par une échange de leur intelligence collective. L'accès aux faits n'est plus réservé à une élite.

Sur cette théorie du complot:
Pentagone le 11 / 9 / 2001 : la fraude ! (ne vous laissez pas prendre par le titre, le site reste très critique, quoi que pas à jour).
11 septembre 2001 : le nouveau film qui dérange l’Amérique
(sur AgoraVox)

Catégories Technorati: , , , ,

15 commentaires:

mardi, mars 21, 2006 8:59:00 AM Marc André Bélanger a dit...

« Il est étrange que cette théorie du complot (...) fasse sont apparition maintenant sur la scène grand public. » Maintenant? Aurais-tu oublié le best seller L'effroyable imposture, 11 septembre 2001 de Thierry Meyssan, qui, dès le printemps 2002 dessiminait cette théorie (et qui est maintenant un site web...)?

mardi, mars 21, 2006 10:11:00 AM Philippe Martin a dit...

Très bon billet Martin. Au delà de la véracité du contenu qui est entré en phase intense de débat, c'est le processus et la mécanique de la diffusion fascinants. Pour ton info j'ai servi de courroie de transmission dans toute cette effervescence sans avoir pu prévoir que cela prendrait une telle ampleur.
http://www.nayezpaspeur.ca/blog/2006/03/blog_et_journalisme_3.html

mardi, mars 21, 2006 11:48:00 AM Marc André Bélanger a dit...

Ceci dit, j'aime bien ton analyse du passage de la sphère privée à la sphère public, facilité ces dernières années. Avec la libéralisation des canaux de diffusion, on pourrait même observer le développement d'une sorte de propagande de la masse.

mardi, mars 21, 2006 10:29:00 PM Martin Lessard a dit...

Merci Marc-André d'avoir retrouver le titre du livre. C'est à lui que je faisais référence dans le billet : il a été tourné en dérision par les institutions légitimantes comme le New York Times et le Monde.

Il a beau être publié (tout le monde peut publier aujours'hui) il lui manquait la reconnaissnce des autorités cognitives en place.

Je ne dis pas que Meyssan a tort ou raison, il est seulement difficile d'être reconnu comme plausible quand les grandes instances ne le font pas.

Je dis bien que les théories circulent depuis 5 ans, incluant Meysen, et que le réseau aidant, ces théories se crée un auto-légitimité, phénomène que je commente sur mon billet depuis un petit bout.

Ce que je remarque, c'est que sa présence (fortuite) sur Google Video va créer une aura d'autorité qu'aucun site (ou livre) conspirationniste aurait pu espéré (ces sites sont là depuis très longtemps et pourtant "ça lève pas".

Il se peut fort bien que sachant celà qu'il y ait de l'abus et que le public finissent par faire une différence, mais pour l'instant la légimité (naivement) de Google déteint sur ce qu'elle offre.

La théorie de la conspiration sur le 11 septembre sera peut-être la première à en profiter. On aura pas à attendre 20 and pour voir sortir un film comme pour kennedy (un autre théorie de la conspiration).

Ce qui serait intéressant a observer, c'est de voir le terme " conspiration" évoluer en d'autres mots moins péjoratifs au furs et à mesure que les médias main stream s'en emparent...

mercredi, mars 22, 2006 8:53:00 AM Marc André Bélanger a dit...

« que le public finissent par faire une différence ». J'en doute. On parle de gens qui croient encore ce que les politiciens disent durant les campagnes électorales (même si seulement 14 % disent leur faire confiance en général).

J'ai l'impression qu'il y aura de plus en plus une polarisation entre sources traditionnelles et web, jusqu'à ceux qui tiennent les rênes des médias traditionnels envahissent suffisemment le web...

(Cette pause cynisme est une gracieuseté de 2006, l'année du chien).

vendredi, mars 24, 2006 12:07:00 PM Nicolas Voisin a dit...

beau billet !
la discussion (le long tail) continue...

[http://blpwebzine.blogs.com/nuesweb/2006/03/11_septembre_le.html]

mardi, avril 25, 2006 12:45:00 PM Anonyme a dit...

J’ai vu plusieurs vidéos sur le sujet. On parle d’un complot du gouvernement américain. En fait il n’y a qu’un groupe de gens qui auraient organisé un tel complot. On ne devait pas parler du « gouvernement américain » mais plutôt d’un complot à l’intérieur de celui-ci. Il y a beaucoup d’information à ce sujet en recherchant sur PNAC sur Google.

mardi, avril 25, 2006 1:04:00 PM Martin Lessard a dit...

Anonymous, vous avez peut-être raison. Ce n'est pas nécessairement le "gouvernement" selon les théories du complot. M

ais je crois que dans leur ensemble on attribue le coup à une "autorité légitime" qui serait au gouvernement, le gourvernement, l'appareil du gouvernement ou un complexe militaro-industrielle connexe par opposition un "ennemi", généralement "extérieur", qui serait en opposition "ouverte".

Et dans ce sens, on peut "généraliser" en disant que c'est "le gouvernement". Mais je ne suis pas expert de ces théories en particulier...

jeudi, octobre 26, 2006 10:57:00 AM george a dit...

Bonjour,
Je voudrais reagir sur votre théorie qui consiste à dire que les conspirationnistes cherchent a créer une theorie du complot. C'est le gouvt US qui a créé la théorie du complot en attribuant les attentats à Ben Laden alors que RIEN ne le prouve réelement. Est-ce qu'analyser objectivement les faits consiste a verser dans je ne sais quelle paranoia? J'ai lu sur votre site que les gens qui remettent en cause la version du 9/11 etaient des "enqueteurs sur clavier". Et alors ?
Internet est une source formidable d'informations qui permet de recouper des dizaines de sources. Cela me parait bien plus crédible que l'info des media aseptisée et filtrée, ne parlant que de choses spectaculaires et immediates et sans enquete approfondie. De plus, tout cela est cadanassé par le CSA (voir l'affaire Ardisson-Meyssan). J'invite chacun à sortir du politiquement correct diffusé par les medias et à s'informer par lui-même. Un bon site : http://reopen911.online.fr/

mercredi, novembre 15, 2006 8:09:00 PM Anonyme a dit...

Je crois sincèrement que la question du complot du 9/11 est trop importante pour ne pas s'y intéresser. Il est plus facile de ne pas y croire que le contraire. Se satisfaire de l'explication gouvernementale réconforte l'esprit et dispense l'individu de faire ces propres recherches... de poser ces propres questions afin d'y trouver ces réponses. Il y a tant de fait troublant que même si chacune trouvait une explication, la coïncidence serait trop grande pour que ce soit vrai. SVP aller vous renseigner... et attardez vous aux faits, posez vos propres questions. Attention… il y a peu de version gouvernementale et une multitude de théories du complots… de la plus farfelue à la plus crédible !

http://truth911.coconia.net/

Le doute est à la vérité ce que la mutation est à l'évolution.

mercredi, novembre 15, 2006 8:09:00 PM Alobe a dit...

Je crois sincèrement que la question du complot du 9/11 est trop importante pour ne pas s'y intéresser. Il est plus facile de ne pas y croire que le contraire. Se satisfaire de l'explication gouvernementale réconforte l'esprit et dispense l'individu de faire ces propres recherches... de poser ces propres questions afin d'y trouver ces réponses. Il y a tant de fait troublant que même si chacune trouvait une explication, la coïncidence serait trop grande pour que ce soit vrai. SVP aller vous renseigner... et attardez vous aux faits, posez vos propres questions. Attention… il y a peu de version gouvernementale et une multitude de théories du complots… de la plus farfelue à la plus crédible !

http://truth911.coconia.net/

Le doute est à la vérité ce que la mutation est à l'évolution.

mardi, novembre 21, 2006 11:47:00 AM logaro a dit...

en 1999 le roman de l'écrivain américain Raid Denger intitulé ILKYA était mis sur le net pour comprendre ce qui allait se passer à NYC après l'attentat il est interrompu mais il parait en version française sur le net voir ILKYA sur Google

mardi, janvier 23, 2007 12:45:00 PM Anonyme a dit...

pour lire ILKYA voir
http://unepageparjour.over-blog.com/
à la demande de quelques lecteurs

vendredi, août 24, 2007 8:10:00 PM bobbygre a dit...

Cela fait quelques temps que j'ai "ouvert les yeux" au sujet du 11 septembre et j'aimerais vous communiquer mon expérience.
Personnellement, deux faits m'ont convaincu que la "théorie de la conspiration" au sujet de l'effondrement des deux tours (et du WTC7) par explosifs n'etait pas une théorie mais bel et bien une réalité.
1. J'ai suivi un enseignement scientifique et notamment en mécanique et personne ne me fera croire que les tours aient pu s'effondrer à la quasi-vitesse de la chute libre. Si l'on suit la théorie officielle de l'effondrement (pancake theory), cela reviendrait à dire que tous les étages successifs ont laché instantanément, impliquant que les millers d'ancrages qui soutenaient chaque étage (de 4000m2) ont laché instantanément (violant ainsi le principe d'inertie) et ont immédiatemment acquis l'énergie cinétique nécessaire pour avoir la même vitesse que les étages supérieurs qui l'entrainent dans sa chute (violant ainsi le principe de la conservation d'énergie). Dans le monde réel, il aurait du y avoir à chaque étage, un temps d'inertie (le temps nécessaire à ce que tous les ancrages cèdent) et la chute se serait poursuivie mais à une vitesse inférieure puisque, pour la même énergie cinétique, il y aurait davantage de poids. Mais même sans invoquer les sacro-saintes lois de la physique, il devrait paraitre évident à tout le monde qu'il n'est pas possible que les tours s'effondrent sans que les étages n'offrent AUCUNE résistance. En vérité, le bon sens suffit largement à se rendre compte que la théorie officielle ne tient pas debout.
Pour vérifier cet argument, il suffit d'un chronomètre, d'un livre de physique de terminale S et d'une des nombreuses images de l'effondrement des tours.

2. Les coulées pyroclastiques, qui ont suivies l'effondrement des deux tours et qui ont envahies les rues de Manhattan sont la meilleure et la plus indiscutable preuve de l'utilisation d'explosifs. Ce phénomène physique est parfaitement caractérisé et donc, identifiable: caractéristiques de la propagation, (vitesse et accéleration), forme des nuages (nuages en choux fleurs et la colonne centrale de fumée parfaitement observable), mélange de gaz chauds et de débris tels que décrits par tous ceuxqui ont été "pris" dans le nuage. Il n'est provoqué, dans l'état actuel de nos connaissances, qu'en deux occasions: les éruptions de volcans et ... les démolitions controlées. Pourquoi? car la création de ces coulées nécessitent une quantité phénoménale d'énergie dégagée en un trés court laps de temps (i.e. lors d'explosions particuliérement violentes). L'énergie nécessaire à la formation d'un tel phénomène dépasse de trés loin l'énergie que la chute des tours auraient pu engendrer (de l'ordre, au minimum, de 10 fois plus). Elles trahissent de manière trés probable l'utilisation d'explosifs et en tout cas, confirme l'impossibilité de la thèse officielle.
Pour vérifier cet argument, il suffit de consulter l'article de wikipédia au sujet des coulées pyroclastiques (l'article en anglais contient des vidéos), pour bien identifier les nuages visibles sur les images comme des coulées pyroclastiques et ensuite, à défaut de pouvoir calculer soi-même la quantité d'énergie nécessaire pour qu'un tel phénomène ait lieu, se renseigner au moins sur son ordre de grandeur et le comparer à l'énergie qu'aurait provoqué la chute de la tour (ressortez votre livre de physique de terminale, c'est facile à calculer). N'hésitez pas à ajouter la quantité d'énergie dégagée par la combustion du kérosène de l'avion si ça vous plaisir, ça ne changera rien...

Je dois dire que même aprés avoir pris connaissance de ces informations, j'eus du mal à croire que j'avais pu me faire berner de manière aussi honteuse (surtout moi qui me prétend être cartésien au possible); en réalité, il m'a fallu deux jours pour vraiment l'accepter, deux jours que j'ai passé à passer au crible de mes modestes possibilités de vérification la théorie officielle et la "théorie de la conspiration". Deux jours à l'issue desquelles je dus accepter la verité selon laquelle les tours ont bien été démolis à l'aide d'explosifs puisque les évidences scientifiques étaient sous mes yeux. C'est, du reste, le seul point sur lequel j'ai une certitude absolue, tout le reste de la théorie de la conspiration étant appuyée par des faisceaux de preuves (comme dirait un inspecteur de police) et par des témoignages (dont on peut toujours douter par définition).
Mais rien que cette certitude m'a obligé à une remise en cause totale; Car si les tours ont été demolis par explosifs, cela implique déjà des faits particuliérement graves et dérangeants: Pièger deux tours de cette taille est sans aucun doute une des plus grande entreprises de démolition jamais concues et cela devait nécessiter une telle préparation en amont qu'il est impossible qu'il n'y ait pas eu des complicités aux plus hauts degrés de l'état américain (gouvernement(s), service(s) secret(s)) et cette préparation a du se faire de nombreux mois à l'avance. Et surtout cette question cruciale: qui a appuyé sur le bouton pour déclencher le "feu d'artifice" (même métaphoriquement parlant)?
Quant on sait ce qu'a provoqué le 11 Septembre, il faut alors reconnaitre que l'on a eu affaire à la plus grande opération de manipulation des masses de toute l'histoire, releguant l'incendie du Reichstag à une minable supercherie d'amateur.

Pour l'avoir expérimenté, il est difficile de parler de ça autour de soi (mais je considère comme un devoir de le faire, étant donné qu'en tant qu'humble citoyen français, je ne peux guère faire plus que propager le plus possible la vérité autour de moi). J'ai eu affaire à trois types de réaction:
-les blasés (vraiment rare): plus rien ne les étonne, ils vous répondent "je m'en doutais" et haussent les épaules. Ce genre de réaction me laisse perplexe et j'en reste souvent sans voix.
-les gens qui suivent à peu prés le même schéma que moi. D'abord on rigole, ensuite on s'enerve devant les arguments avancés et la difficulté de plus en plus grande de les repousser sans faire preuve de mauvaise foi, ensuite, on nie et cherche à tout prix les arguments qui nous permettraient de dire "ouf, tout cela était faux", et enfin, on finit par l'accepter. C'est, dans ce que j'ai pu observer autour de moi, la majorité.
-enfin, ceux qui refusent obstinément la vérité. Quelque soit l'argument et preuves que vous apportiez, tout est refusé et rejeté. C'est une véritable réaction de déni, qui peut parfois entrainer des réactions violentes (verbales). Au mieux, ces personnes là vous considéreront ensuite comme un doux illuminé. A ma plus grande tristesse, j'ai surtout observé cette réaction auprés des personnes les plus proches de moi, peut être précisément à cause de cela; Il s'agit du même genre de réaction que celles que les psychologues et sociologues ont analysé dans l'allemagne hitlérienne au sujet des camps de concentration. La vérité se savait dans le peuple mais rare étaient ceux qui l'acceptaient. La plupart des allemands refusaient tout simplement de concevoir que leur gouvernement puisse se livrer à de tels atrocités : c'était pour eux inconcevable, ou du moins, inacceptable car cela entrainaient trop de remises en cause.

Voilà, pour finir, je dirais qu'il est temps, pour nous Français de ne pas oublier la dette de sang que nous avons contractée vis-à-vis du PEUPLE américain qui est venu jadis sacrifier ses enfants sur notre sol pour nous libérer du fascisme. Il faut se mobiliser, chacun à son échelle, propager la vérité, se regrouper. C'est un devoir, aujourd'hui, pour chaque patriote français de faire tout son possible pour aider le peuple américain à se libérer des mensonges qui lui ont aujourd'hui attiré la haine de la majorité de la population mondiale et qui l'ont entrainé dans une guerre aux conséquences toujours non maitrisées à l'heure actuelle.

Venez participer le 9 Septembre à la grande manifestation organisée par tous les collectifs européens engagés dans cette lutte ! En train, en voiture, à cheval, à pied, venez!
Si vous travaillez, posez un congé, faites vous porter pâle, faites ce que vous voulez mais, si vous avez une conscience de citoyen, si vous ne voulez pas que les livres d'histoire consignent une version mensongère du 11 Septembre, falsifiant ainsi l'histoire pour toutes les générations futures, venez ! Pensez à toutes les vies qui vont être emportées dans la future guerre que l'on nous annonce comme inéluctable entre occidentaux et musulmans! Rappelez vous de Georges Orwell et de son terrible livre qui sonne aujourd'hui comme une lugubre prophétie!
Par pitié, au nom de l'humanité, emmenez vos amis, votre famille, VENEZ AUSSI NOMBREUX QUE POSSIBLE POUR EXIGER UNE ENQUETE SERIEUSE ET INDEPENDANTE! Venez manifester le 9 Septembre 2007 à Bruxelles.
Plus de renseignements:
http://www.virb.com/unitedfortruth_french

dimanche, mai 10, 2009 9:49:00 PM Martin Lessard a dit...

Il y a un bon documentaire de la BBC sur le "complot" entourant l'effondrement de la WTC7 :

Conspiracy Files: 9/11 - The Third TowerÇa permet d'avoir une autre version.

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.