ZEROSECONDE.COM: Interlude 5 : Jesus Friki (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Interlude 5 : Jesus Friki

Pour notre dernier regard sur ce monde du viral vidéo populaire, je vous propose cette biographie de Jésus, prophète à Los Angeles.

Jesus Christ - The musical


On pense souvent à tort que ces petits vidéos ont été tournés à la va-vite. Deux "making-of "(1 et 2) du petit sketch que vous venez de voir montrent tout de même un certain sérieux dans la préparation (qui laisse quand même place à l'improvisation).

La baisse des coûts (production/ diffusion) a permis l'éclosion de multiples "produits culturels" qui sortent du circuit commercial (le modèle industriel demande une assurance inévitablement d'un retour d'argent pour enclencher le processus - ce qui n'est pas le cas pour les petites productions virales). Le retour, s'il n'est pas financier, se calcule souvent en retombées médiatiques ou en réputation. Si le viral marche.

Ce que l'on remarque, c'est que ces produits Jesus Friki et Didier ze Mime (que je vous ai montré en début de cette semaine) sont faits par des non-Américains et ne nécessitent pas une compréhension obligatoire de la langue anglaise.

Mais leur succès est très relatif et aucun n'atteint des sommets ahurissants que l'on voit sur des vidéos de moindres qualités (1,8 million pour celui-ci). Est-ce que les produits non américains n'ont pas la cote? Est-ce un aveuglement culturel? ou est-ce par que le phénomène viral ne marche que pour les Américains (vu leur nombre et vu leur type de goût)?.

Comme les têtes à claques ont montré qu'il existe de contenus autres qui peuvent avoir du succès viral hors Amérique (ça ne dément pas -ils ont sorti il y a une semaine la version anglaise) il faut croire alors que Youtube n'est pas le Graal pour la culture francophone et hispanophone. À voir le succès de Youku en Chine, par exemple, il manquerait donc un pôle fort en francophonie pour faire lever, de la base, des contenus autres que ce que les médias traditionnels proposent .

Il y a plein de prétendants, mais aucun n'occupe la place centrale qu'a Youtube chez les anglophones. Ou alors le viral à la Youtube serait peut-être insoluble dans la francophonie (qui préfère peut-être l'ordre "d'en haut" au désordre "d'en bas"...)

4 commentaires:

vendredi, août 22, 2008 5:04:00 AM Clément Laberge a dit...

Salut Martin, au sujet de YouTube — et de plusieurs des aspects que tu as abordés cette semaine dans cette série d'interludes, il faut absolument prendre le temps de regarder cette conférence de Michael Welch réalisée à l'invitation de la Library of congress.

An anthropological introduction to YouTube
http://www.youtube.com/watch?v=TPAO-lZ4_hU

dimanche, août 24, 2008 10:48:00 AM enkerli a dit...

Fragmentation des marchés francophones? Effets de la convergence des médias? Protectionnisme?

lundi, août 25, 2008 8:18:00 AM Anonyme a dit...

Je crois avoir envoyé le commentaire suivant : le harcèlement aussi sur le web, réel, se fait quand on ne souhaite pas que les gens s'expriment, je ne connais aucune explication moins simple et moins évidente que celle-là. GROS CONNARD aka Merci-de-votre-commentaire-Il -a -été- bien -enregistré -et- sera- publié- prochainement -après- validation.(http://embruns.net/)

lundi, août 25, 2008 11:20:00 AM Martin Lessard a dit...

Anonyme, c'est votre signature? Pcq sur mon carnet, il n'y a pas de validation avant publication. Le commentaire est supposé apparaitre tout de suite, sauf quand Blogspot est un peu surchargé...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.