ZEROSECONDE.COM: Last.FM radio veut devenir payant (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Last.FM radio veut devenir payant

Last.FM vient d'annoncer qu'il souhaite rendre payant l'accès à son service Radio partout où la base d'utilisateurs n'est pas suffisante pour permettre l'introduction de la publicité. (via Access O Web)

Last.FMAcquis par CBS il y a 2 ans, Last.FM compte demander 3 euros par mois pour tous les pays hors des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne. Dans un titre laconique ("Last.FM Radio announcement") sur leur blogue, ils laissent entrevoir que bientôt les membres des autres pays devront payer pour avoir accès au même service --mais la pub en moins: le service étant gratuit dans les 3 pays où il y a de la pub. Last.FM prétend avoir 30 millions d'utilisateurs par mois (le double d'il y a un an).

Le modèle du tout gratuit semble montrer des signes de fatigue. L'abonnement ne concerne que le service radio et ne touche pas le reste (scrobbling, recommandations, charts, biographies, événements, vidéos...)

3 Euros est le nouveau gratuit
L'industrie musicale est en profonde crise: quel est avenir du disque et de la musique? titrait le Devoir en fin de semaine. Le numérique semblait avoir fait fondre cette industrie obèse et obscène. Les fans s'étant tournés en masse vers les services gratuits (plus ou moins légales) pour accéder à leurs chansons favorites. On n'arrête pas de citer cette industrie comme un dinosaure sans cervelle qui n'a pas vu venir la crise annoncée.

À ma connaissance, ce mouvement vers le payant représente une première initiative d'envergure depuis l'avènement du iTune store pour retrouver un équilibre budgétaire dans le monde la musique en ligne. Last.FM dit payer déjà les redevances aux artistes.

La question est de savoir si 3 euros sera la nouvelle marque pour le "quasi gratuit", c'est-à-dire que les membres voudront se payer une radio libre de pub pour ce montant quasi symbolique.

Utilisateur payeur
Le problème avec ce prix n'est pas sa valeur unitaire, mais son accumulation avec les autres services.

3 euros par mois, ce n'est rien en soi, mais si on se retrouve à payer tous les services gratuits à un coût unitaire "ridiculement bas" de 3 euros, on se retrouve vite avec une facture salée. Remercions toutes ces années de free lunch, de ce buffet ouvert all-you-can-eat : quand vient le temps de payer à l'unité, l'effet modérateur se fait vite sentir.

Je ne crois pas que 3 euros soit un frein pour last.FM. Même si plusieurs marchés du gratuit vont se développer sur ces territoires nationaux délaissés par Last.FM.

La course aux centimes
Dans cette course à la rentabilisation du "gratuit", il faut savoir une chose. Ce sont les premiers qui réussiront à entrer dans le compte de dépense de l'internaute qui gagneront. Les derniers arrivés sur le marché du "quasi gratuit" auront à se battre pour justifier que la dépense ne monte jusqu'à des sommes astronomiques.

C'est toujours la dernière goutte qui fait déborder le vase, n'est-ce pas?...

6 commentaires:

mercredi, mars 25, 2009 9:15:00 AM mybal a dit...

C'est intéressant de voir comme l'information a été mal reprise à certains endroits (Last fm devenait payant, pas seulement son service radio). J'imagine les conséquences pour Last FM surtout quand une information se propage très vite.

dimanche, mai 10, 2009 7:43:00 AM france a dit...

j'étais une fan de cette radio dont l'intérêt des "coups de coeur" - de mes musiques préférées - de composer une bibliothèque - d'être compatible avec des personnes qui écoutaient les mêmes artistes que moi et pas seulement en france - je ne veux pas payer - j'imagine que l'idée sera reprise et qu'un autre site pourra s'ouvrir à nous-
une tanguera

lundi, août 03, 2009 3:12:00 PM Anonyme a dit...

Voilà maintenant plusieurs années que je communique mes playlists à lastfm via les plugins installés sur mes lecteurs. D'ailleurs sur amarok (linux) c'est la première chose que l'on paramètre pour contribuer aux projets "ouvert" !

Aujourd'hui lorsque je me connecte à mon profil on me demande payer... Visiblement je ne suis plus le bienvenu alors que pendant de nombreuses années j'ai eu l'impression de contribuer à une communauté intelligente.

On m'a ouvert les portes pour mieux exploiter.. Preuve à mon gout de mal honnêteté. Imaginez un instant si wikipedia avait le même comportement opportuniste que lastfm...

Je dis oui à la musique en ligne ! Avec de la pub et tout et tout... Normal avec la mutation des supports audios et vidéos... Mais alors assurer son business en mentant à toute sa communauté. J'aime pas.

D'ailleurs vous remarquerez qu'ils ne font pas payer tous ceux qui continuent à uploader leurs playlists... Ca leur ferait bien mal si tout le monde ouvraient les yeux en même temps ! 90% d'uploads en moins... Et là.. ils ne font plus le poids face aux concurrents.

Ils continuent à utiliser égoïstement et dans leur unique intérêt les données de tous les utilisateurs. Pour cette raison je supprime mon compte et j'encouragerai tout le monde à faire autant.

En attendant que les utilisateurs formatent leur disque dur ou réinstalle leurs lecteurs sans plugin, j'espère que le staff de lastfm a pensé à supprimer les MP3 sur leur IPOD dont ils ne possèdent pas les orignaux. ET oui tout le monde doit PAYER pour écouter.. même lastfm... gnagnagna

Aujourd'hui chez DEEZER et JIWA, pourtant à première abord hypercommercial, on trouve la même chose que sur lastfm "Carla BRUNI" sur la page d'accueil. Preuve que la qualité de leur concept baisse. On se recentre sur le top10 des maisons de productions, on perd tous ses éléments de différenciation et on joue dans la même cours que tous les autres ! wouaou adieu lastfm...

Signé ex-utilisateur déçu.

vendredi, septembre 11, 2009 4:06:00 PM Anonyme a dit...

En effet, à force de payer des petites misères d'euros, on fini par payer le prix fort. Perso j'ai aussi désinstallé last fm de mon ordi, tant pis pour les artistes dont je n'entendrai pas les derniers albums et qu'il m'arrivait souvent d'acheter au bout du compte (Charlotte Martin, Nerina Pallot...).
Je vais retourner sur les radios "normales", aprés tout je paye déja une redevance !

vendredi, juillet 23, 2010 4:07:00 AM jfpanazol a dit...

moi j'ai choisi de payer : je trouve que 3 eros par mois pour une radio de quallité et sans pub, ca vaut le coup.
avec lastfm, j'ai découvert plein d'artistes de talents
franchement, 3 euros par mois pour le service rendu, c'est un excellent rapport qualité prix.
maintenant, chacun voit midi à sa porte

précision : je suis fumeur et quand je vois mon budget clopes, ou mon budget trajet-travail, ces 3 euros ne font vraiment pas bcp de mal à mon portefeuille
et de plus je suis hyper allergique à la pub

vendredi, juillet 23, 2010 7:46:00 AM Martin Lessard a dit...

JFPanazol. Vous avez raison, ce n'est pas cher payé, en soi. Mais c'est l'accumulation de tous ces petits montants qui deviendrait lourd à long terme.

Imaginons un 5 Euros pour les séries télés, puis un 7 Euros pour les journaux, puis 4 Euros pour les jeux, puis encore un 5 Euros pour les revues, sans compter les abonnements à des services possibles comme la téléphonie vidéos, les jeux immersifs de masse, groupes de rencontre, forums. etc. Tout ça par dessus l'abonnement internet?

On peut lâcher les clopes, mais tout de même, le portefeuille n'est pas si élastique...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.