ZEROSECONDE.COM: comprendre le RSS (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

comprendre le RSS

Donnons-nous trois situations:

1- Quand les grands dictionnaires sortent leur nouvelle version automnale, comment font-ils pour vous dire quels sont les nouveaux mots? Les grands éditeurs publient à part cette liste pour faciliter la chose!

Le RSS, c'est la même chose. Une liste des nouvelles entrées sur un site.

2- Quand vous voulez suivre l'actualité dans un domaine scientifique, cherchez-vous dans les livres? Non, vous vous abonnez à une revue sur le domaine.

Le RSS, c'est la même chose. La revue des dernières nouveautés sur un site.

3- Quand vous voulez rester à l'affut des dernières actualités, cherchez-vous dans un livre d'histoire? Non, vous vous abonnez à un fil de presse.

Le RSS, c'est la même chose. C'est le journal des derniers ajouts à un site : le "fil web"


Le web se transforme. D'un univers foncièrement ponctuel (la page web), le web offre une dimension supplémentaire (le fil RSS): vous suivez non pas ce qui existe sur le web, mais ce qui est nouveau sur le web.

Le RSS permet donc de suivre plus facilement l'état de transformation d'un site, d'une page ou plus globalement de tout type de contenu. La page web représente "l'état d'un contenu existant". Le RSS représente le contenu qui diffère depuis le dernier "état du contenu exitant"

Comment n'y avons-nous pas pensé avant?


1. Il faut arriver à modulariser et standardiser l'information. Il suffit d'identifier des portions de contenu qui sont communes pour l'ensemble du corpus. Actuellement, les fils web découpent l'information de cette façon:
  • titre

  • corps du contenu

  • auteur

  • date de parution

  • url du contenu
Cette division est assez universelle pour s'adapter à toute sorte de contenu.

2. Il faut que l'ensemble de l'information soit contenu dans un système de gestion de contenu (CMS: Content System Management). Rien n'empêche de le faire à la main, si le coeur vous en dit. Mais la manipulation de l'information s'en trouve facilité.

3. Il faut le fil soit disponible dans un format standard, non pas pour les humains, mais pour les programmes. (C'est le XML, eXtensible Markup Language)

4. Il faut des programmes pour lire ce XML et le rendre (de nouveau) accesssible aux humains (un agrégateur de contenu).

Voici la beauté de la chose : en publiant avec un fil RSS, on s'adonne à rendre disponible l'information à tous. Rien n'empêche plus à l'information de circuler. Un programme pourrait aller lire votre fil RSS de votre site, retrouver seulement les nouveaux titres (par exemple) et les importer sur un autre site en les affichant ainsi:
Sur le site de XYZ voici les dernières nouveautés:
  • AAA

  • BBB

  • CCC
Sur mon blogue, dans la colonne, j'importe de cette façon le contenu de mon carnet anglais

C'est ce que l'on appelle en Lingua Anglica, la syndication. Syndication en sens de "publication/abonnement" où un contenu est redistribué à une multitude de publication (les bandes dessinées de Peanut dans votre journal correspond à de la "syndication" de contenu.

D'ailleurs RSS veut dire Real Simple Syndication. Certains disent encore Rich Site Summary, ce qui me semble plus être la façon dont le RSS est utilisé. Ceci dit je préfère dire le "fil web" et laisser l'acronyme aux programmeurs.

Dans la vie de tous les jours

Ce que vous faisiez avant: Vous visitiez régulièrement vos signets (bookmarks) pour essayer de voir sur la page web s'il y a du nouveau contenu (si il n'y en a du tout). Et vous reveniez régulièrement jusqu'à ce que quelqu'un vous parle des agrégateurs.

Les agrégateurs sont ces programmes qui vous permettent de vous abonner à ces fils web. Le programmes peut être un logiciel à part, intégré dan votre navigateur web, dans votre programme de messagerie instantanée ou de courriel. A vous de choisir.

La fonction de l'agrégateur? Vous permettre de vous abonnez aux fils web et d'afficher correctement le contenu. Plusieurs peuvent même tamiser l'information entrant et n'afficher que ce qui correspond à vos mots-clés choisis.

Entrevoyez-vous la puissance des fils webs? Vous n'allez plus à l'information. L'information vient à vous.
--
Liens [mise à jour 17 nov. 2004]:
Introduction:
RSS et syndication : définition et format Sur PointBlog
L'ABC du XML-RSS
de Opossum
RSS : comment en profiter ? (Journal du Net)
What is RSS? De Mark Pilgrim (O'Reilley's XML.com)

Annuaires:
L'annuaire francophone de flux RSS de Retronimo
Principaux outils de recherche de fils RSS de Outils de veille

Agrégateur:

Vocabulaire : agregation de contenu, syndication et fils RSS
de klogfr
Aggregator Quickstart Guide de Lockergnome
Comment lire les fils RSS de BlogOKat
Panorama des lecteurs RSS (Journal du Net)

7 commentaires:

mardi, juillet 12, 2005 5:10:00 AM Krisalis a dit...

Ca fait tellement du bien une page claire, courte, exhaustive avec un chouette layout en plus !

Et hop dans mes bookmarks !

Bonne continuation.

mardi, juillet 12, 2005 2:21:00 PM Martin Lessard a dit...

Merci Krisalis, ça fait plaisir, moi qui me complexe à penser que mes pages sont trop longues... ;-)

lundi, octobre 02, 2006 8:45:00 AM Guillaume Brunet a dit...

Excellentes explications, merci Martin pour ta vulgarisation.

GB

vendredi, mai 11, 2007 9:41:00 AM Guy Gagné a dit...

Enfin, quelqu'un qui comprend, qui explique clairement et qui a saisi que présenter ergonomiquement son information rend la vie plus agréable pour le lecteur. M. Lessard, vous êtes mon nouveau gourou.
On va consulter ça avant Infopresse.com le matin.

GG

vendredi, février 01, 2008 11:28:00 AM alain a dit...

Je pense que comme moi-même tu passes un temps important devant ton PC, et que tu considéreras ma question avec bienveillance, puisque je refuse de devenir l'esclave d'un lecteur RSS. Je n'aime pas ce qui stationne sur le net. J'utilise GreatNews mais je trouve affolant qu'il n'y ait aucun outil digne de ce nom qui trie automatiquement des sélections par mots-clés puis copie l'intégralité des contenus dans des répertoires présélectionnés, afin que je puisse les consulter off line, en tout temps.

De temps en temps j'aime prendre congé et même partir en vacances...

Meilleures salutations.

vendredi, février 01, 2008 11:58:00 AM Martin Lessard a dit...

Alain, je ne crois pas que ça soit un hasard si presque personne n'utilise les fils RSS (hormis les geeks comme nous): un fil de presse est un fil de presse: ça sert qu'à ceux qui font ou vivent de la nouvelles.

Le commun des mortels veut un journal, pas un fil de presse. Il veut ses nouvelles triés et filtrés.

Les fonctionnalités que vous citez, moi non plus je ne comprends pas pourquoi ça n'existe pas encore...

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.