ZEROSECONDE.COM: Marketing virtuel pour monde virtuel (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Marketing virtuel pour monde virtuel

Il y a des tentatives tout ce qu'il y a de plus concret pour investir dans Second Life , le monde virtuel en ligne le plus populaire aux États-Unis. Je porte à votre attention quelques articles sur le marketing virtuel.

(Résumé de ce qu'est Second Life).

"Selling to Avatars: How brands catch on in a nonexistant world", dans le New York Times magazine de dimanche. On y parle de la marque virtuelle de rollers virtuels qui se vendent dans ce monde virtuel: et c'est très concret, même si Skoopf Ultra Roller Skates est une marque 100% SL (Second Life pour les intimes).

À signaler aussi, un article plus long, dans The Economist, qui décrit comment SL encourage la communication et la créativité, ce qui a fait le succès de ce monde. (via Mitch Joel). Économiquement parlant, c'est aussi un monde différent car contrairement au "vrai" monde oú il y a peu d'objet vendu en grande quantité, SL offre beaucoup d'objets en petite quantité. Un monde de la longue queue autrement dit...

Fait à noter, Léo Burnett, la célèbre boîte pub ouvre une présence sur SL. Elle devient la première agence virtuelle pour le monde virtuelle.

Et encore plus tôt la semaine dernière, CNET était la première boîte de média à s'implanter dans SL.

La célèbre Harvard Law School, offre aussi son cours Law in the court of public opinion, dans Second Life. (via Michel Leblanc).

On peut quand même se poser la question: Should Business in Second Life Mirror the Real World?... Cet article s'interroge sur les soi-disant avantages de recréer le monde réel dans le monde virtuel : pourquoi créer un avatar à cravate, construire une salle de conférence, recréer des projections vidéo? C'est se rajouter une couche supplémentaire inutile et complexe.

Les marques du "vrai" monde commencent à s'y intéresser.
Mais si ces marques ne font que se promener dans le monde sans y apporter quoi que ce soit, il n'y aura pas beaucoup de retombés, sauf s'ils sont les premier dans leur domaine (pour ce qui est du buzz).

Mais la nouveauté va bientôt s'estomper et seules les fonctionnalités nouvelles seront décisives. Les caractéristiques et les bénéfices d'une marque ne se transposent pas toujours bien en programmation dans le monde SL.

Pour bien marcher dans ce nouveau monde, il faut créer une autre forme d'interaction avec le consommateur...

Quelles opportunités?
Je ne saurais dire encore. Actuellement, je connais bien une compagnie, si elle est à l'écoute, qui pourrait être un merveilleux passeur : Mon Mannequin Virtuel - My Virtual Model. C'est une firme québécoise qui se spécialise en création 3D de vêtements pour de grands magasins. Un débouché secondaire quasi naturel... Ce sont ces types de firmes qui gagnent à profiter du phénomène Second Life...

Voir aussi:
Explorez Weblo, un monde virtuel avec de l'argent ,sonnant et tribuchant, pour acheter des bouts de la Terre virtuel. (via Mitch Joel). Le concept "virtual capitalist" poussé à l'extrème. Abasourdissant.

MAJ: voir aussi mes autres billets:
Second Life, la métaphore du bar "in"
MetaUnivers : Second life en pole position
----

3 commentaires:

mercredi, octobre 04, 2006 11:00:00 AM Jojo a dit...

Salut Martin,

Par rapport aux évolutions de SL (je comptais mettre un post à ce sujet dans ma newsletter mais je dirai qu'il y a un post sur le sujet chez Martin)et bien je pense surveiller de très près ce phénomène comme un mouvement parallèle à celui de World of Warcraft. Je m'attends donc à ce que des communautés soient crées voire que certaines dépendances apparaissent. Bien sûr c'est un avis mais les paramètres sont trop similaires pour que l’on ne puisse point y trouver des évolutions communes futures.

http://www.lemonde.fr/web/panorama/0,11-0@2-781732,32-801738@1-4663,0.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/World_of_Warcraft

Voili voilo

Jojo

mardi, octobre 10, 2006 4:26:00 PM Gregory a dit...

Salut Martin,
Interesting post! It would be great to meet up. At My Virtual Model we are actively pursuing tools for end users to enable social shopping. Beta versions are coming to our site soon. So there are more and more similarities with SL. One major difference: our 3D simulations have real products. Now that we have added all the rooms of the home in 3D (Kitchen, Laundry room, Garage, Adult bedroom, Teen bedroom, Dorm bedroom, etc.) it is possible to create your body, your wardrobe and the rooms of your home and then fill them with real products from over 20 brands. Hope to speak to you soon.

mardi, octobre 10, 2006 4:37:00 PM Martin Lessard a dit...

Gregory, happy to hear you're on the web 2.0 track (or what ever people call the social trent on the web) with the MVM.

Je serai bien heureux de vous revoir tous, quand je passerai dans la cité du Multimédia pour voir où vous en êtes rendu avec le mannequin en 2006!

Je crois que votre produit et la firme a un certain avance sur la notion d'avatar reproduisant la réalité.

At a certain point before the Techno crash, people said about the net: "nobody knows you're a dog". But nowaday if nobody knows you're a dog, you'll be mixed with cats and you might not want that!

Votre mannequin répond à un réel besoin d'un avatar possèdant des caractéristiques du "monde réel" qui sont utiles (dans votre cas, vendre du linge - mais j'imagine qu'il y a plusieurs autres avenues qui existent et que vous explorez).

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.