ZEROSECONDE.COM: J'aide (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

J'aide

"JAIDE.CA, un don quotidien qui ne coûte rien". La Société canadienne de la sclérose en plaques propose une façon originale d’amasser des fonds : une page d'accueil à la netvibes avec publicité. Tous les revenus publicitaires vont à la Société canadienne de la sclérose en plaques. Est-ce que le don changerait de canal?

Mathieu Bernatchez, coordonnateur du projet, explique le fonctionnement du site : « Pour atteindre notre objectif mensuel de 2000$, la page Jaide.ca doit être téléchargée environ 6000 fois par jour. Il n’est pas nécessaire que les internautes cliquent sur les publicités, le simple affichage de la page suffit à amasser quelques sous ». (source leur communiqué)

(Le projet est une initiative de ReussiteWeb.ca, un projet de HEC Montréal qui embauche des étudiants de deuxième cycle pour animer des conférences en affaires électroniques auprès des gens d’affaires.)

AJAXez votre acceuil
L'initiative est intéressante : une page en Ajax pour financer une bonne cause. Est-ce que cela va marcher? La page d'accueil est une page très importante et très convoitée.

Si vous ne vous en servez pas, c'est à dire que vous tombez sur celle de votre fournisseur d'accès, de votre navigateur ou de Google, vous n'aurez pas de mal à changer et vous en faites profiter la communauté.

En même temps si votre intérêt pour cette page d'accueil vous laisse de glace, les annonceurs ne vont pas se bouculer aux portes.

Le don de sa page d'accueil
D'un autre côté, ce qui peut se profiler à l'horizon ce sont ces pages d'accueil d'intérêt permanent ou temporaire. J'imagine une profilation où une famille touchée par la perte d'un être cher face au cancer incite leur entourage non plus à donner, mais à se brancher sur une page pour que les profits aillent au bon endroit.

Une page pour la déficience mentale, les maladies du rein, l'alzeiheimer? Famine au Darfour, tsunami en Asie, fusillade dans une école? Pourquoi pas. Notre page d'accueil changerait en fonction de nos intérêts et de nos passions.

En quelque sorte une flash mob qui dirait "advertize me".

3 commentaires:

samedi, octobre 07, 2006 10:31:00 AM Jean-Philippe HENRY a dit...

J'aide.ca n'est qu'un remix web 2.0 (ou Internet 6.0...) d'une idée vieille de 7 ans, lancée par http://www.thehungersite.com. A l'époque il s'agissait juste de se rendre volontairement sur une page web statique pour s'y faire "irradier" de pubs, en échange de dons faits par les annonceurs à des ONG.
Ce site et la logique un peu foireuse qui la soutend m'avait donné l'idée d'un mémoire de Dess (http://www.oui.net/fac/recherche/tropetiq/ voir notamment le chapitre sur "l'illusion du don gratuit" : http://www.oui.net/fac/recherche/tropetiq/3.htm)

Au fond le web 2.0. ne fait que renforcer le mouvement : on livre toujours plus sur ses préférences, et en échange on est toujours mieux cerné par le marketing...

Jean-Philippe

samedi, octobre 07, 2006 11:34:00 PM Martin Lessard a dit...

Merci Jean-Philipe pour le rappel historique.

Votre mémoire (La collecte de fonds à vocation philanthropique sur Internet) semble passionnante.

Et je suis d'accord sur les dangers du web 2.0, on donne beaucoup au marketing. Mais ma consolation c'est que ce n'est pas toutes les compagnies qui sont capable (1) d'en tirer profit et (2) d'en faire des choses malignes.

Mais le débât est toujours d'actulaité...

mardi, octobre 10, 2006 10:55:00 AM Mathieu Bernatchez a dit...

Très intéressant, le document envoyé par Jean-Philippe Henry à propos de l'illusion du don gratuit.

En lançant Jaide.ca, j'essaie de proposer un modèle différent de la "page qui innonde de publicité", où le seul intérêt de la page est le don lui-même et le sentiment d'avoir fait une bonne action.

En offrant un lecteur de fils RSS facile à utiliser et loin des termes techniques et bidules complexes, j'espère que les internautes pourront profiter d'une page d'accueil personnalisée plus intéressante que celle qu'ils utilisent habituellement (souvent Google ou la page par défaut de leur founisseur Internet).

Actuellement, les lecteurs de fils RSS (incluant Netvibes et Google personnalisé) sont surtout utilisés par des gens du domaine des TI : ils sont assez complexes techniquement, les internautes ne sont pas tous à l'aise avec l'idée de parcourir leurs sites préférés à la recherche des boutons RSS, XML ou Atom.

L'interface de Jaide.ca simplifie tout ça (il suffit de cocher) et permet de faire découvrir des médias et blogues francophones.

Et puisque le site ne demande plus vraiment de développement (les articles sont produits par les médias), il est facile de verser tout l'argent à une bonne cause. Le site a été développé bénévolement et il n'y a pas de frais d'administration.

Bien sûr, il serait possible d'afficher les pubs en fonction des préférences de chaque personne (un internaute qui aurait surtout des RSS de sports pourrait avoir des pubs dans ce domaine, etc.), mais ce n'est pas ainsi actuellement. Si le volume d'internautes le justifie, ce n'est pas exclus cependant.

On peut prétendre que c'est la "domination du marketing", mais pratiquement tous les sites de contenu gratuit fonctionnent sur ce modèle. C'est simplement qu'ici, les revenus vont à la SP plutôt qu'à une entreprise.

N'hésitez pas à partager des réflexions à propos du site : c'est très nouveau pour moi et tous les commentaires sont bienvenus!

Mathieu Bernatchez

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.