ZEROSECONDE.COM: Maroc : 3 ans ferme pour un faux compte Facebook (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Maroc : 3 ans ferme pour un faux compte Facebook

Le Tribunal de grande instance de Casablanca a condamné Fouad Mourtada à 3 ans de prison pour avoir usurpé l’identité d’un membre de la famille royale marocaine sur Facebook. (Écran.fr)

Il semble qu'il a porté « atteinte aux valeurs sacrées du royaume en la personne du prince ». L'« utilisation de données informatiques falsifiées et usurpation d’identité » n'est pas prise à la rigolade au Maroc.

Surfez sans temps morts - pignez sans entraves
Nonobstant une peine exagérée, très exagérée, et outre le fait que la "victime" était Son Altesse Royale, le prince Moulay Rachid (on se demande quels usufruits il a été privé, des pingnages coquins peut-être), il me semble que l'histoire montre que d'un côté on prend le tout un peu trop au sérieux, et de l'autre, pas assez (emprunter une identité facebook est considéré comme une blague)

Les mécanismes de validation sur internet sont pitoyables depuis les débuts il y a 40 ans (où au fond tout le monde se connaissait et le milieu appelait la confiance des pairs finalement) et la recherche d'une solution "technologique" ne semble pas aboutir. Le Maroc montre (parodiquement) la voie. Dans un monde en réseau, tu es ton identité. C'est le retour de Martin Guerre...

À quand la reconnaissance que l'usurpation de l'identité sur Internet n'est pas un conflit d'enfants, mais une chose à prendre au sérieux?
---
Soutenez Fouad Mourtada
Découvrez OpenID
Bientôt un commissariat virtuel en France?
--
MISE À JOUR 19 mars 2008: Fouad est gracié. Le Monde, CasaFree, Le Monde du blog (via Éric Baillargeon dans les commentaires ci-dessous)

3 commentaires:

lundi, février 25, 2008 10:50:00 PM Eric Baillargeon a dit...

Pour avoir vécu entre 91 et 93 au Maroc je dis que ceci est probablement qu'une "leçon" à la méthode de son père Hassan et comme c'est habituellement le cas au Maroc pour des cas de rebufades au royaume. Le mec sera probablement libéré après quelques semaines mais comme dans notre système judiciaire, ces causes sont habituellement règlés (backshishé) "hors cours" *après* mais sans aucune médiatisation possible pour faire exemple aux marocains.

Je lis Le Matin assez souvent et même si il y a plus de cas problématiques dans les vieilles médinas dû à un endoctricnement radical islamique qui n'existait pas à l'époque ou j'y vivais, je ne crois pas que ce mec passera effectivement plus que quelques semaines en prison.

mardi, février 26, 2008 3:17:00 AM Laurent Bervas a dit...

Assez d'accord avec ce que dit eric.

La différence c'est que les autorité ont totalement négligé la réaction d'Internet.

1 semaine de plus en prison c'est beaucoup trop ... et cette affaire, quelqu'en soit l'issue laissera des traces.

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.