ZEROSECONDE.COM: Google indexe les flash (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Google indexe les flash

Google annonce qu'il lance un nouvel algorithme pour rechercher dans les sites faits en flash. (source via JF Renaud)

Google débarre FlashOn va commencer à voir remonter dans les moteurs les sites que les spécialistes en indexation croyaient perdus. Et on verra moins de dispute au sujet de ce qu'est un bon site.

Il y a aussi une autre conséquence, outre la consécration de Flash comme module d'animation web -Silverlight de Microsoft arrive peut-être trop tard-, c'est le retour assuré dans la prochaine année -si les résultats sont probants- du retour aux sites web complètement flash pour les compagnies qui ont à coeur l'expérience usager.

J'y vois l'annonce d'une première différenciation entre le web desktop et le web mobile: le premier sera "optimisé" pour grand écran et sera en flash et le second sera en HTML pour les cellulaires 3G.

Source Image
---

6 commentaires:

jeudi, juillet 10, 2008 5:53:00 AM paul2canada a dit...

Tombé du lit ce matin, martin ? ;)

J'espère que Radio Canada, va abandonner Silverlight de Microsoft qui s'installe pas sur mon Windows XP avec FF3, que je puisse finalement à nouveau voir leur vidéo et audio. Ça serait pratique je n'ai plus de télévision depuis 6 ou 7 ans.

http://www.centpapiers.com/FireFox-3-et-Radio-Canada,3897

jeudi, juillet 10, 2008 10:22:00 AM Martin Lessard a dit...

Paul, la nouvelle m'a empêché de dormir ;-)

Flash, je crois, par Google, se voit introniser le module d'animation de facto maintenant à mon avis.

Et Radio-Canada, avec son Silverlight, comme tu le soulignes, vient d'investir dans la mauvaise technologie...

vendredi, juillet 11, 2008 5:33:00 PM alex de référencement blog a dit...

Oulah ! Google va réussir à un peu mieux lire les flashs, cela ne veut pas dire qu'il sera bien référencé attention.

En fait, cela ne change strictement rien au travail du référenceur :D

dimanche, juillet 13, 2008 10:08:00 PM Martin Lessard a dit...

Alex, c'est bien vrai. Mais au moins le contenu enfoui dans un flash pourra être retrouvé... mais il se pourrait qu'il faille de la part des indexeurs développer de nouveaux apprentissages

lundi, juillet 14, 2008 6:36:00 PM Michel Martel a dit...

Étrangement, je ne vois pas du tout le clivage web desktop / web mobile dont tu parles se mettre en place; au contraire et ce, pour plusieurs raisons: la Gen Y mixe l'éthique et l'esthétique à tour de bras (on dit tout, partout et i'faut que ça "flashe"...) et le mobile n'y fera pas exception; de deux, si je ne m'abuse, Adobe a lancé une version FlashLite pour Mobile, non ?; de trois, il pousse de plus en plus d'entreprises et applications spécialisées dans la création d'animations optimisées "légères" pour Mobiles !!! À +,

MM

mardi, juillet 15, 2008 9:27:00 AM Martin Lessard a dit...

Michel, peut-être que mon texte induit un clivage hermétique, mais je ne le voulais pas aussi étanche. Ton commentaire est bien et je dois donc préciser ma pensée.

Le Flash ne serait pas "seulement" relégué au desktop, je fais plus allusion au contenu riche (et lourd) qui se prête bien sur un "grand" écran desktop.

FlashLite pour mobile, c'est bien, mais c'est quand même "plus lourd" que du simple HTML.

En fait, tu as raison, l'usage du Flash sur Mobile tombe sous le sens, mais seulement pour des applications bien précises (map, animation, etc). Or j'avais en tête que le mobile utilise le web un peu comme FaceBook utilise les midgets : une version simple, rapide d'outils déjà existant ailleurs.

Je précise donc ma pensée: le desktop conserve les interfaces riches (et lourde) -et le flash en fait partie de plus en plus- et le mobile sera des applications ponctuels, légères, d'appoints, pour du savoir just-in-time -et le Flash pourrait y être, mais le HTML serait plus performant.

Je pense particulièrement au nouveau service Praized qui pourrait prendre tout son sens sur un mobile. Dans ce cas précis, le Flash n'apporte rien de vraiment plus important.

Cela dit, j’ai quand même l’intuition que la nouvelle «porte» sur le web, ouverte par la nouvelle génération de mobile, va apporter son lot de nouveauté - dans le contenu et le design. Je serai curieux de connaître ces «applications spécialisées» qui utilisent à bon escient le Flash

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.