ZEROSECONDE.COM: Avec Knol, Google devient un diffuseur de contenu (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Avec Knol, Google devient un diffuseur de contenu

Knol se veut un concurrent de Wikipedia. Et si c'était plutôt un concurrent à tous les diffuseurs de contenu?

Knol est une plate-forme encyclopédique ouverte au public par Google récemment. Comme Wikipedia, l'encyclopédie est libre d'accès et ouverte au "contenu généré par les utilisateurs". Mais ici, au contraire, les auteurs signeront leurs articles et seront les seuls à modifier leur contenu..

Il ne faut pas se leurrer, ces auteurs qui "génèrent du contenu" sont "payés" par Google via un "système de partage de revenu" des Google Ads.
Google entre-t-il sur le territoire de la création de contenu?

Jason Calacanis de Mahalo offre une façon claire de répondre affirmatif à la question. (via Vlad)

Let's run a test: what is the role of a content publisher?

1. Secure talent
2. Distribute their work
3. Monetize that work
4. Pay the content creator for their work
5. Build a library of that work for future monetization

So, if you're the New York Times or Wall Street Journal you:

1. Hire John Markoff and Walt Mossberg (on staff)
2. Distribute their technology reportage
3. Sell advertising against that reportage
4. Pay Markoff and Mossberg
5. Create an archive on NYTIMES.com and WSJ.com of their work.

Let's run Google's Knol through this same process:

1. Hire writers (on contingency) -- check
2. Distribute these pages in Google's search results -- check
3. Sell advertising against it in the form of AdSense -- check
4. Pay the writers via AdSense split -- check
5. Create an archive on Knol for future monetization -- check

Source: Is Google A Content Company? Of Course It Is. So What Should Publishers Do?
Est-ce que Google est une compagnie diffuseur de contenu?
La question n'est pas banale. Les conséquences peuvent être dramatiques. Google contrôle le ranking des résultats de recherche. Tous diffuseurs de contenu, qui vivent des visites, donc de la publicité, devront se battre contre un joueur de plus dans l'arène serrée de la première page de résultat de... Google.

Peut-on faire confiance à Google?
Les premiers tests semblent montrer que Google n'a pas changé son algorithme (ou peut-être si?). Mais pour combien de temps, après combien de pression des financiers? "Don't be evil". La tentation deviendra de plus en plus forte, pourtant.

Quand nous consultons une page d'un moteur de recherche, nous ne disposons pas seulement d'une page de résultats provenant d'un savant ranking algorithmique, mais d'une représentation du monde dont la neutralité reste encore à démontrer.

Derrière la liste se cachent des principes implicites de classification du savoir et d'organisation de la connaissance. Quand il est mêlé d'impératif économique, on se demande ce que ça va donner...

Certains de mes vieux écrits restent d'actualité.
Ceux qui pensent que c'est l'algorithme que décide, devront se raviser. Dès que l'on fait du tri, il y a de gagnants et des perdants. Pensez à la déclassification du caillou Pluton. Si rechercher n'est pas un acte technique sans conséquence, il devient drôlement payant pour certains qui contrôlent tous les aspects du contenu sur Internet.

Les "web publishers" devront maintenant se poser la question: continuer la lutte dans leur coin ou embarquer dans Knol pour profiter de la place disponible. Choisissez une réponse seulement...

PS 23h00: Et ceux qui pensent que Knol vise à détrôner Wikipedia peuvent encore lire ceci, s'ils ne sont pas convaincu: Google Knol/Wikipedia Comparison Faulty

11 commentaires:

mercredi, juillet 30, 2008 12:39:00 AM Jean-Marie Le Ray a dit...

Martin,

... ou comment traiter le même sujet sous deux angles différents :-)

Jean-Marie

mercredi, juillet 30, 2008 6:51:00 AM paul2canada a dit...

Attention Martin, Wikipedia n'est ni un ouvrage de référence ni une encyclopédie mais un ouvrage collectif qui parle de beaucoup de chose (comme une série TV) avec une qualité très variable et une longueur qui varie suivant la langue choisie. D'après ce que j'ai lu Knol se rapproche beaucoup plus d'une vraie encyclopédie spécialisée en science avec des auteurs spécialistes et identifiés.

Ce correctif fait, je suis d'accord pour le reste qu'il y a un risque de conflit d'intérêt comme la presse informatique qui a de la pub informatique dans ses pages.

il vaut mieux qu'il y est deux moteurs de recherche de qualité et pas un monopole.
A ce propos un nouveau moteur de recherche ttp://www.cuil.com

mercredi, juillet 30, 2008 10:38:00 AM Martin Lessard a dit...

Paul, pour ce qui est de la valeur encyclopédique de Wikipédia, j'ai peut-être une vision un peu laxiste de la chose, mais je crois pas me tromper en disant que si une encyclopédie est un "ouvrage où est traité de façon méthodique ou alphabétique l’ensemble des connaissances" (Antidote) alors Wikipédia est une encyclopédie populaire...Mais une encyclopédie quand même, non?

mercredi, juillet 30, 2008 6:28:00 PM paul2canada a dit...

Martin, il y a des gens plus qualifiés que moi pour te répondre sur les raisons du Non. Je te donne une rapide indication.

Non
1. à moins d'élargir beaucoup la définition de ce qui est une "connaissance"
2. être très laxiste au point d'accepter des articles incomplets, complaisant, de propagande, de désinformation etc ...

Alors quel terme utilisé pour la différencier d'une vraie encyclopédie ?

je ne sais pas ... juste wikipedia et le définir comme un Projet d'encyclopédie sans l'être encore.

Je le consulte souvent car c'est pratique mais j'ai un esprit critique, des connaissances que tout le monde n'a malheureusement pas et qui me permettent de vérifier +/- grossièrement la cohérence des connaissances publiés. Je vérifie aussi avec d'autre sources si j'ai un doute sur la qualité.

mercredi, juillet 30, 2008 6:36:00 PM Martin Lessard a dit...

Paul, le cocasse dans la situation c'est que ces deux points correspondent un peu au "projet d'encyclopédie de D'Alembert".

Évidemment, Wikipedia est basé sur une auto-correction a posteriori et donc les "faussetés" sont peut-être plus fréquentes mais peut-être pas complètement permanentes...

Mais je suis d'accord sur le fond, il existe peut-être des "catégories" d'encyclopédies qui peuvent se placer selon une échelle de qualité. (Britanica en haut, et Quid en bas?)

jeudi, juillet 31, 2008 8:11:00 AM paul2canada a dit...

il faut ressituer les propos dans leur contexte pour les interpréter le plus fidèlement possible.

De ce que j'ai lu, c'est que la "correction" amène parfois des erreurs sur un article initial de qualité. Pourquoi ? Parce que celui qui administre n'est pas nécessairement un spécialiste du domaine mais une personne avec du temps libre à offrir et probablement de bonnes relations publiques. En science, c'est pas l'opinion majoritaire qui prévaut mais la démonstration juste d'une seule personne.

il y a plusieurs mois, j'avais un lu un blog d'une enseignante en philosophe qui parlait du mythe encyclopédique de wikipedia.
http://wikipedia.un.mythe.over-blog.com/
C'était un peu systématique mais plusieurs arguments étaient pertinents.

jeudi, juillet 31, 2008 12:38:00 PM Martin Lessard a dit...

Paul, je suis sûrement moins scientifique que toi. En dans le cas de connaissances des sciences "molles" (socio, ethno, psycho, philo, etc) il y a une autre sorte d'épitémologie qui prédomine : le constructivisme.

Le constructivisme, en gros, déclare que la connaissance est co-construite.

Dans le cas des sciences "dures". Je ne crois pas que ça tient la route très longtemps et ton point est bon.

Mais dans le cas "d"interprétations" (une forme de connaissance) le constructivisme explique bien des choses.

Cela dit, comme tu le mentionnes, la correction peut bousiller un article de qualité.

La science utilise le langage des mathématique pour enlever toute ambigüité.

Mais quand on utilise le langage naturelle, l'interprétation entre en ligne de compte, nécessairement. Surtout si on ne parle pas de données mathématiques...

Un encyclopédie est une somme d'article écrit en langage naturel. Outre certains faits concrets, la sélection d'évènements à retenir ou à ne pas inscrire relève du subjectif.

Même en ce moment on achoppe sur la définition commune de Encyclopédie.

Et je suis prêt à inventer un nouveau mot pour signifier "encyclopédie du peuple par le peuple -à vos risques et périls" ;-)

jeudi, juillet 31, 2008 2:56:00 PM paul a dit...

Oui Martin je l'ai pas précisé mais mon discours concerne davantage les sciences dites exactes que par ex. l'art et ses considérations esthétiques.

Il y a tout un pan des maths sur son formalisme moderne et ses fondements que j'ai pas vraiment étudié et qui ressemble davantage à de la philosophie massivement logique. J'ai plusieurs ouvrages .pdf à lire mais j'ai pas vraiment la motivation d'autant que mon anglais n'est pas excellent.
A propos de "constructivisme" j'en ai trouvé sur wiki dans les maths alors.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Constructivisme_(math%C3%A9matiques)

J'ai aucun problème avec plusieurs interprétations et les subjectivités, du moment qu'on élimine les interprétations incohérentes, fausses.

Maintenant savoir si l'idée existe avant et indépendamment de l'objet comme Platon ou le contraire je m'en moque un peu au fond. Je m'attarde pas trop sur ces détails mais j'essaye d'éviter les erreurs de raisonnement que je détecte autour de moi même chez des philosophes très érudits comme un Michel Onfray.

il vaut mieux construire lentement et solide sinon tôt ou tard un pan entier de soit disant "connaissance" s'effondre. C'est toujours plus ennuyant quand l'effondrement est contemporain aux auteurs.

il faudra qu'on est une discussion réelle ;) l'interface de blogger n'est pas idéale.

jeudi, juillet 31, 2008 3:05:00 PM Martin Lessard a dit...

D'ac, on peut se voir à un prochain Yulbiz!

samedi, août 02, 2008 1:48:00 PM Boum a dit...

paul2canada:

«En science, c'est pas l'opinion majoritaire qui prévaut mais la démonstration juste d'une seule personne.»

Que dire des fameuses revues avec comité de lecture dont les articles qui leur sont soumis doivent recevoir l'approbation des pairs avant publication ? Que penser des paradigmes en science ?

dimanche, août 17, 2008 2:55:00 AM Patrick a dit...

Pourquoi Knol et Wikipédia ne sont pas concurrents ...

Ci-joint :
- un knol sur le sujet

Bonne lecture sur ce nouveau moyen d'expression. PSO

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.