ZEROSECONDE.COM: Tout le programme internet de Nicolas Sarkozy (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Tout le programme internet de Nicolas Sarkozy

"Ensemble nous pouvons faire de la France une grande nation numérique. C’est ensemble que tout devient possible".
Nicolas Sarkozy, président de la France

Voici son programme, que j'ai trouvé, résumé et assemblé en 6 catégories à partir d'articles (voir à la fin).

Citoyens
- Haut débit : un service public obligatoire. (1 mégabit minimum)
- Nombre de points d'accès à Internet publics : de 1500( aujourd'hui) à 36 000 12 000 (au moins un tiers des 36 000 communes).
- Protection de la liberté d’expression et donner des moyens de contribuer activement au débat politique.
- Protection aussi les biens et les personnes (face aux agressions numériques)
- Protection et le respect de la vie privée
- Sécurisation des systèmes d’information
- Moderniser la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) et garantir son indépendance

Politique
-Bâtir un forum de concertation permanente doté de la plus large représentation possible (tout projet de réglementation numérique devra en tenir compte et le Parlement prendra ses responsabilités en fonction de ces avis).
-Moderniser l’accès en ligne au droit et au travail parlementaire
-Mise en oeuvre de là la pétition électronique
-Accélération de l'administration électronique
- Supporter l’interopérabilité et l’indépendance technologique européenne


Éducation
- Garantir la disponibilité d'un accès à Internet dans au moins une salle de chaque école de France
- Garantir un accès WiFi dans toutes les universités de France
- Généraliser Microportable.fr permettant aux étudiants d'acheter un ordinateur portable pour 1 euro par mois.
- Rendre l'université un tremplin professionnel.
- Améliorer Iles connexions des universités avec les entreprises, (comme aux États-Unis)
- Créer des incubateurs d'entreprises qui seraient en zone franche.
- Augmenter le budget de l’enseignement supérieur de 50% en cinq ans et l’effort de recherche de 40%,

Start-up
- Statut spécifique de l'entrepreneur : À la fois, être salarié et créateur d'entreprise.
- Défiscalisation des investisseurs ("business angels") à hauteur de 50.000 euros d'impôt sur la fortune (ISF).
- l'État se porte lui même caution auprès des banques pour aider les entrepreneurs
- Réserver une part des marchés publics aux TPE PME pour les soutenir.
- Créer des maisons des entrepreneurs dans toute la France
- Augmenter le budget accordé au passeport numérique ( destiné à aider les entreprises à entrer dans l’économie numérique.)

Travail / chômage
- Exonération des heures supplémentaires de charges sociales et fiscales, au contrat de travail unique, à la réforme de l’imposition .
- Réformer les nomenclatures des formations et des métiers pour s'adapter des professions de l’internet et du numérique
- Doublement du nombre de télétravailleurs (une opportunité d’amélioration de la qualité de vie et des conditions de travail.)
- Les revenus tirés d’une activité numérique personnelle seront exonérés de charges sociales et fiscales dans une limite à définir.

Culture
- Politique volontariste de soutien à la création, la production et la diffusion de contenus en ligne.
- Garantir le respect de leurs droits. des métiers de la création, de la production et de l’information,
- Les contenus culturels ou éducatifs du domaine public seront gratuitement mis en ligne et je soutiendrai les sites d’intelligence collective et ceux qui y contribuent

---
Sources:
JdN : Tribune de Nicolas Sarkozy : "La France à l’ère numérique"
JdN : Loïc LeMeur : UMP : Internet, une chance pour l'emploi

Technoratitechnorati tags: , , , , , , , , , , , ,

10 commentaires:

lundi, mai 07, 2007 12:14:00 PM Pascal a dit...

Pour ton info, le Conseil Constitutionnel français a validé le 3 mars dernier un article de loi sur la délinquance initiée par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'intérieur. Cet article punit de 5 ans de prison et 75 000 euros celui qui diffuse des images de tortures, de violences etc. Conclusion, quand on lit entre les lignes, plus le droit de filmer un flic qui tabasse un quidam...

Cette loi ne vise pas l’auteur des baffes, mais celui qui les filme...

À part ça, le programme internet du nouveau président est un excellente nouvelle dans ce pays que je connais bien et où on peut toujours courir pour trouver un accès internet public...

lundi, mai 07, 2007 12:32:00 PM La magasineuse a dit...

Merci pour ce condensé aussi clair.

Tout lecteur «normalement constitué» adore ce type de synthèse qui contribue à affiner le jugement. Nos quotidiens devraient en présenter plus souvent.

D'ailleurs si tu n'étais pas là, Martin, il faudrait t'inventer!

Francine

lundi, mai 07, 2007 1:55:00 PM Zelaurent a dit...

Belle synthèse.

"Garantir un accès WiFi dans toutes les universités de France". Les universités françaises ont déjà reçu des millions pour couvrir en sans-fil l'ensemble de leur campus.

"Créer des incubateurs d'entreprises qui seraient en zone franche". La France est déjà bien lotie en incubateurs. Il serait plus pertinent d'inverser la chose : exempter de charges les projets incubés.

La partie sur les Start-up est intéressante. Il y a un manque d'investissement de "risque", autant en France qu'au Québec. Tout ce qui pourra aider au financement de jeunes pousses est une bonne chose.

Dans l'ensemble, je trouve que pour un néo-libéral, il a une politique interventionniste importante. Les journalistes québécois devraient peut-être revoir leur copie à ce sujet.

lundi, mai 07, 2007 2:33:00 PM Martin Lessard a dit...

ZeLaurent, tu as raison à propos de la perception de Sarkozy.

Il y a deux choses qu'il faut signaler :

- les médias québécois ne sont pas mieux que les autres et ils doivent plaire à leurs auditoires (contrainte financière ;-). Les Français au Québec ont voté plus Ségolène. Et il faut dire aussi que le Québec a un "faible" pour la "gauche". D'où la couverture pro-Ségolène.

- la "droite décomplexée" n'a pas peur d'aller chercher des morceaux de programmes chez la "gauche". Au fond Mitterand l'avait fait à l'inverse sans l'avouer.

lundi, mai 07, 2007 2:51:00 PM Anonyme a dit...

comment fabriquer du haut debit de conneries

lundi, mai 07, 2007 3:52:00 PM Stéphane a dit...

Bonjour Martin,
Pour le nombre de communes tu voulais sans doute dire 12 000 puisqu'il me semble qu'il y a 36 000 communes en France.
Stéphane

lundi, mai 07, 2007 5:21:00 PM Martin Lessard a dit...

Merci Stéphane, corrigé.

mardi, mai 08, 2007 8:08:00 AM Zelaurent a dit...

Pour Mitterand, il s'était trompé de bord, ou plutôt il était rentré là où il y avait de la lumière. Ce qui explique qu'il appliquait une politique qui ne correspondait pas à la couleur de sa bannière.

jeudi, mai 10, 2007 5:18:00 AM Linie a dit...

Il y a une chose que je trouve assez vicieuse dans son programme pour la culture. Il veut une intervention des entreprise (privée) et donc plus de l'état.
J'ai peur qu'en favorisant cette politique, il y ait trop de partis pris au niveau des instances culturelles. J'ai recherché des informations sur cela un peu partout, mais rien trouvé de vraiment clair. Prévoit-il d'instaurer un organe indépendant étatique qui empêche les entreprises de faire ce qu'elles veulent du patrimoine culturel français? (Pour prendre un exemple non-français, il y a la restauration de la Chapelle Sixtine sponsorisée par une télé japonaise. On y a utilisé des produits non testés assez aléatoirement...).

Deuxième remarque, il veut financer les recherches qui donnent des résultats. Le problème est que la recherche est surtout faite d'hypothèse. Les échecs sont nécessaires pour trouver au final la solution qui fonctionne... Bref, il va affaiblir de nombreux secteurs de la recherche

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.