ZEROSECONDE.COM: Complot du complot (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Complot du complot

Évoquez la théorie du complot du 11-septembre sur votre blog et vous verrez augmenter vos visites. La porno --autre mot qui compte double-- est en passe de se faire recaler.

Je reçois de la visite sur ces mots de façon régulière et croissante. Depuis peu, j'ai droit à des commentaires (automatiques) m'invitant à connaître la vérité sur tel ou tel site. J'ai écrit à quelques reprises sur le sujet et je m'intéresse à l'impact d'Internet dans la diffusion des idées. Il est intéressant de voir l'impact de l'accès en mode "pull" par opposition au mode "push".

Mes billets qui me valent tant de visites:
- 11 septembre reloaded
- avant le 11 septembre
- la toile du 9/11

Mes billets concernant la crédibilité sur Internet (et qui ne me valent aucune visite ;-)
- Croire/berner : les "demandeurs de connaissance" doivent définir la crédibilité d'une page web
- Le problème du filtrage de l'information sur Internet : Umberto Eco sur l'impact de l'Internet sur la diffusion du savoir
-Qui croire quand informations et connaissances circulent librement ? : Knowledge Management et Autorité Cognitive

Le choix des mots
Évoquer autrefois la "théorie du complot" indiquait une prise de distance, souvent sceptique, normalement explicitant le désaccord avec une touche hautaine. L'expression rimait avec rumeur. Aujourd'hui, il n'est pas si sûr que cette distance soit conservée. Les "théoristes" utilisent positivement cette expression. Ils la revendiquent presque.

Sur Wikipédia, excellent endroit pour prendre le poul de l'intersubjectivité populaire, l'article sur la théorie du complot du 11 septembre [fr] utilise l'expression "théorie du complot" sans distance condescendante habituelle mais plutôt dans le sens de "théorie alternative à la théorie officielle".

WikiRumeur
Les rumeurs existent. Dans le sens qu'elles ont une existence réelle. Ce à quoi elles font référence n'est pas nécessaire la vérité. Wikipédia collige les "théories alternatives" sur le 11 septembre et elles ne sont pas toutes à mettre sous la catégorie délire de pananoïaques. Wikipedia a tout de même une tradition de "neutralité" dans sa rédaction et l'article n'essaye pas de faire passer des "faits" (non-vérifiés) pour des "preuves".

Mais avec Internet , nous sommes face à une horde d'enquêteurs de BD, des chercheurs de vérité dans une base de donnée. Nous avons accès à une somme énorme d'information, rapidement et de qualité (technique). Mais comment distinguent-ils le vrai du faux? La rhéthorique n'est plus enseigné, avec quels outils interprêtent-ils alors les informations trouvées sur Internet ? Le sens commun? Mais elle bien mauvaise quand il s'agit de science ou de justice...

Self-learning
À l'ère du "Columbo sur Internet", lister les doutes sur un site web revient à les légitimer. Même si c'est pour son côté ludique, s'intéresser à la chose peut devenir une caution. Je reste sceptique face à ces thèses, même si je me régale de leur ingéniosité, de leur finesse dans les détails logiques et de leurs emboîtements machiaveliques. Pourtant, en faire un billet, c'est en donner un certain echo.

Mais quand Wikipedia commence une phrase avec "Certains observateurs, comme Thierry Meyssan dans son livre (...)", je dis arrêtons de nous monter le bourrichon.

Meyssan, n'est PAS un obervateur. Il n'a rien observé, il n'était pas sur place. Il n'est qu'un "théoricien" du complot et sa thèse n'a que soulevé des suspicions et une suspicion n'est pas une preuve. Une preuve a un lien causal démontrée avec l'effet et ne peut être soumis à un jugement avec le pouce mouillé.

Le pentagone ne répond plus.
Meyssan est celui qui a soulevé le premier la théorie qu'un missile (et non un avion) ait touché le pentagone. Son explication force l'admiration et nous empêche de penser en rond.

Mais l'apparence d'impact de missile N'EST PAS une preuve que c'est un missile. Voler à une basse altitude N'EST PAS une preuve que ce ne pouvait pas être un avion : les avions volent à quelques pieds d'altitude à deux reprises --au décollage et à l'atterrissage --. Ce n'est donc pas impossible.

Un vidéo permet de simuler --sans musique et sans scénarisation dramatique-- les derniers instants du vol 77 qui a percuté le pentagone. Ici, aussi, ce n'est pas une preuve. Seulement une illustration. Elle a l'avantage d'illustrer la version officielle. Peut-être est-ce là son défaut?

Le FBI doit rendre public de nouveaux vidéos de l'écrasement sur le Pentagone le 22 decembre 2006 (source Judicial Watch). C'est un rendez-vous, donc.

Catégories Technorati: , ,

6 commentaires:

samedi, décembre 02, 2006 8:41:00 AM Sylvio a dit...

Si l'intérêt est si vif de la part des internautes c'est pour 2 raisons :
- La presse traditionnelle n'en parle pas et ne montre ou n'analyse pas ou très peu les faits évoqués (effondrement du WTC7 par exemple)
- Les faits montrés, même si les qualifiés de preuves est discutable, sont quand même très troublant et mérite largement un débat populaire (dans la presse ou sur internet).

Bref, prendre ses distances pour analyser tout ceci est très louable, il ne faut pas cependant jugé trop vite "la théorie du complot" sous couvert de sociologie ou d'analyse de la communication et ne pas voir en elle qu'anti-américanisme, effet de masse, paranoïa.

Ce débat qui anime internet est surement beaucoup plus démocratique et sain que la version colportée par la presse traditionnelle où les journalistes se contentent souvent de publier avec quelques analyses de texte sur les dépêches émanant pour l plupart d'organismes officiels.

Thierry Meyssan, comme Dylan Avery a un peu lancé ce mouvement (qui aurait très bien pu apparaître sans eux) et c'est tout à leur honneur. C'est surtout Internet, espace de libre expression pour tout un chacun qui permet à ces thèses d'avoir enfin leur place.
Tout ce qu'ils disent ne sort pas de la bouche de prophètse et certaines choses comme les missiles peuvent être remis en question. Certains voient plus un drone qu'un missile par exemple. La remise en question de cet avion dans le pentagone n'est pas la seule chose troublante non plus, il y'a des éléments plus probants du coté concernant l'effondrement inexpliqué du WTC7 ou de l'absence totale d'intervention (pas pour détruire les avions mais au moins en intercepter un) de l'armée américaine avant, pendant et après les attentats. Au final il y'a tellement d'éléments troublants qu'une remise en question est légitime et interpelle beaucoup de monde.

Bref, ce sujet est très vaste et complexe, il remet en question et implique beaucoup de choses. Faire raisonnablement le point sur ce sujet peux prendre des mois et il faut être capable d'accepter une remise en question de tout ce que l'on nous a répété dans le presse et que l'on a accepté implicitement. Cela demande une remise en question de soit-même et c'est très traumatisant pour tout un chacun de penser qu'un gouvernement sensé nous protéger puisse commettre une telle barbarie (ce que l'on peut comparer à être battu par ces parents quand on est un enfant).

D'autres part, les personnes qui ne prennent pas le temps ou ne veulent ou ne peuvent pas faire cet effort adhère à ce mouvement aveuglement (les anti-américain par exemple) soit le rejette aveuglement (les pro-libéraux par exemple). Vous verrez peu de monde ayant une grande connaissance de tout ce qui entoure ces attentats qui soutient la version officielle et rejette les thèses "conspirationnistes" sans la diaboliser sauf quand cela ne va pas dans leur intérêt.

Ce sujet doit faire l'objet d'un vrai débat, en dehors de la bloggosphère qui représente encore une toute petite partie de la population, ce sujet n'est pas vraiment très abordé. C'est peut-être utopique mais il faut qu'un vrai débat ait lieu sur cet évènement historique si grave.

Bien cordialement
Sylvain - reopen911.info

samedi, décembre 02, 2006 8:31:00 PM Martin Lessard a dit...

Sylvio, il est vrai que je m'intéresse au phénomène sous l'angle sociologogique et communicationnel. C'est une une déformation professionnelle.

Personnellement, je suis effectivement "traumatisé" par la possibilité que les "théories" soient vraies.

Mais j'avoue et j'espère que tout le monde qui s'intéresse à ce sujet le reconnaisse, que "s'informer" sur le sujet est est vrai travail de moine (au niveau de l'acquisition des "faits") et la "réflexion" sur les conclusions un autre travail digne d'enquêteurs.

Dans les deux cas, cela demande du temps. Et notre monde (capitaliste) ne nous en laisse que trop peu.

Je crois que "l'acquisition et l'interprétation" ne sont pas des qualités bien distribuées dans la population et que le devoir de réserve soit s'appliquer avant de porter un jugement (sinon, ce n,est qu'un opinion et non un jugement).

Vous amenenez un bon point -et mon naturel revient au galop- : Internet permet de garder au chaud des thèmes qui seraient autrement disparu dans les médias traditionnels (à la mémoire courte).

Mais je crois que cet avantage pour ceux qui défende une théorie alternative aux événements doit éventellement revenir sur la place public afin de s'offrir des outils plus légitimes (jurique, politique, etc).

C'est l'angle qui me passionne --car malheureusement ma vie me laisse zéro seconde pour aller moi-même au fond des choses et me faire une tête sur le sujet. C'est là que l'intelligence colective peut peut-être palier à ce manque individuel. Mais on déborde du sujet...

lundi, septembre 10, 2007 6:06:00 PM Anonyme a dit...

Bonsoir à tous,
Pour ma part je pense que l'essentiel ne réside pas dans le fait de défendre la théorie officielle ou celle du complot mais bel et bien de rechercher la vérité !
Et la théorie du complot présente au moins le mérite d'amorcer une vision différente de celle montrée, rabâchée approuvée et classée par la télévision !
Ne pas croire qu'un tel complot puisse être possible est tout à fait compréhensible même moi je n'y croyais pas tellement cette vérité alternative me paraissait horrible et insensée !
Mais refuser de regarder un documentaire réalisé pour les familles des victimes révélant des points sensibles de cette fameuse journée de 11/09/07 et continuer à clamer que les "pro-comploteurs" sont des êtres à déficience mentale (cf Arté) relève tout simplement pour moi de la politique de l'autruche pour rester poli...
Essayer de réfléchir et d'analyser avant de dénigrer !
C'est comme si en Philosophie vous n'analyseriez que la thèse !
Et l'anti-thèse alors, ça compte pour du beurre ???

Même si pour ma part j'ai toujours du mal à y croire, maintenant je me pose au moins certaines questions et je veux des réponses !!!

Par exemple j'aimerais comprendre pourquoi les lampadaires soit-disant arrachés à l'impact avec l'avion sont dans ce "parfait" état, on dirait qu'ils ont été tout simplement "déracinés" !

Ils sont en acier trempé ou quoi les lampadaires du pentagone !

Et quand bien même, admettons qu'ils soient particulièrement résistants ces "luminaires", ce sont les ailes du boing qui auraient du être coupées au bout du 3ème lampadaire et alors on aurait du en trouver des morceaux quand même !!!

Quoi qu'il en soient c'est soit les lampadaires qui dégustent soient les ailes de l'avion ou même les deux mais ça ne peut en aucun cas être ni l'un ni l'autre !

De toute façon on ne peut quand même pas faire croire au gens qu'un impact de cette violence peut laisser des lampadaires aussi peu "abîmes" !!!

Même pas tordus à l'endroit supposé de l'impact, ils sont vraiment trop fort les lampadaires du pentagones...

Non sérieusement, je fais partis de ceux qui veulent la vérité à présent et comme on est plusieurs centaines de milliers de personnes à travers le monde, on peut plus revenir en arrière et la vérité éclatera tôt ou tard !

lundi, septembre 10, 2007 10:20:00 PM Martin Lessard a dit...

Anonyme, il faut aussi lire mes autres billets pour voir que je reste critique même envers la théorie gouvernementale officielle.

Je crois aussi que nous sommes tous après la vérité.

Elle n'est malheureusement pas facile à saisir --encore moins à définir.

Je critique ici le fait que montrer, ou émettre des hypothèse, n'est PAS une preuve, c'est à dire une démonstration causale.

Dans le cas des lampadaires que vous mentionnez, il y a matière à se poser des questions légitimes. Mais je ne crois pas qu'il ait beaucoups d'exemples d'avion qui fauche des lampadaires. Il est difficile d'inférer quoi que ce soit si on est pas un expert.

Dans le cas de lampadaires en Amérique du nord, ils sont conçus pour immédiatement céder au choc. De nombreuses vies ont été sauvées dans des accidents de la route. Il faut voir comment un énorme poteau a été "déraciné" par une si petite voiture pour comprendre que dans la physique des collision ce n'est pas improbable.

Ceci dit, ceci n'est PAS non plus une preuve.

mardi, septembre 11, 2007 2:06:00 PM Anonyme a dit...

Mais alors qui peut donner le chemin de la vérité ???

mardi, septembre 11, 2007 2:29:00 PM Martin Lessard a dit...

Anonyme, je n'ai pas la réponse. Les théories de la conspiration du 911 m'ont amené à m'interroger sur ce qu'est la vérité et la preuve.

Je n'ai pas terminé ma recherche sur ce qui est Vrai ou Faux (le Réel quoi!). (et je ne pense pas le pouvoir de sitôt)

Jusqu'à maintenant les réponses trouvées tendent à me dire que la définition même de ce que je recherche serait biaisée: il n'y pas de vérité avec un grand V. Seulement des vérités intersubjectives, c-à-d des vérités coconstruites et partagées.

L'épistémologie sur ce thème est vaste et complexe et je ne crois pas qu'il y a un moyen de prouver la réalité de quoi que ce soit dans notre univers (du moins pas tant qu'on l'oberve de l'intérieur).

Autrement dit, la croyance et la connaissance sont deux facettes d'un même phénomène. Dans les deux cas, est Vrai ce qui est donné par le cadre de référence. Pas très satisfaisant, n'est ce pas?

Il y a un bon article dans Wikipedia sur la Connaissance qui parle du "problème de Gettier". Actuellement j'en suis là dans mes réflexion, si quelqu'un a d'autres pistes, je suis tout ouïe !

Publier un commentaire

Les commentaires sont fermés.